L’été de la sorcière // Littérature japonaise

Mai est une petite fille renfermée qui a du mal à se lier aux autres. Elle souffre de phobie scolaire et ne veut plus retourner dans son collège. Elle est alors envoyée chez sa grand-mère maternelle, d’origine anglaise, qui va la prendre sous son aile. Avec une patience et une distance toute britannique, la grand-mère va pousser Mai à s’accepter grâce à son jardin. Elles plantent ensemble leur petit havre de paix. Un roman tout en douceur : on imagine la bouilloire qui frémit, le chuintement de l’eau pour le thé, la lumière du petit matin qui entre par la fenêtre, les roses à thé qui diffusent leur parfum. Un petit bijou !

L’été de la sorcière, Kaho Nashiki, Picquier, 18€