Archives de catégorie : Coup d’cœur

Voilà l’Automne // Tout-carton

Après Voilà le printemps, le nouvel album de Pauline Kalioujny offre une pause douceur aux tout.e.s petit.e.s et à leur parents. Tous les petits plaisirs de l’automne sont représentés dans la chaleur des tons de cette saison : laine du pull que l’on sort du placard, le ramassage des marrons et des châtaignes, la soupe chaude de potiron… Mmmmh ! A partir d’un an.

Voilà l’automne, Pauline Kalioujny, Seuil jeunesse, 10.90€

Rock’n’Roll // Tout-carton

ça rock, ça bouge, ça déménage chez les filles ! Chaque objet se transforme en instrument : le biberon devient micro, le mouchoir se transforme en trompette et le livre en accordéon. En voilà une belle bande de rockeuses ! A partir d’un an.

Rock’n’Roll, Julien Castanié, Talents Hauts, 11,90€

 

 

Je parle comme une rivière // Album

Une petite pépite à découvrir au rayon jeunesse ! Quel album magnifique ! Avec une sensibilité extrême, Jordan Scott et Sydney Smith créent un tourbillon de sensations. C’est l’orage de l’enfant qui n’arrive pas à communiquer, dont le rapport au monde devient solitaire car il n’arrive pas à le partager, mais aussi la douceur et l’amour du père qui donne à l’enfant l’image qui lui permettra la construction d’une identité. Et la nature, magnifiquement représentée, qui l’enveloppe, lui donne la possibilité d’être. Un album remarquable !

Je parle comme une rivière, Jordan Scott et Sydney Smith, Didier Jeunesse, 14.90€

Amitiés // Album jeunesse

C’est un hymne aux petits moments joyeux de la vie. Mais il aborde aussi le perte d’un.e ami.e, un sujet peu abordé en littérature jeunesse. Il nous montre une amitié qui se délite comme cela arrive souvent dans l’enfance. Avec douceur, mais sans cacher la tristesse de la situation, sans minimiser la peine de l’enfant, Charlotte Zolotov et Benjamin Chaud nous offrent un bel album sur l’amitié et les relations humaines. Il permettra certainement aux parents d’aborder le sujet avec l’enfant qui vit cette perte, souvent vécue comme douloureuse. Je pense qu’il serait un excellent support pour montrer l’éclaircie et accepter la perte. Avec une très belle sensibilité, l’autrice et l’illustrateur de ce merveilleux album nous racontent l’enfance, ses joies et ses tracas. Un  beau coup de cœur !

Amitiés, Charlotte Zolotov et Benjamin Chaud, Little Urban, 14.50€

L’anarchiste qui s’appelait comme moi // Littérature espagnole

Découvrez le destin exceptionnel d’un personnage picaresque qui vous fera rire, qui vous fera trembler, qui raconte grâce à son existence tout un pan de l’histoire espagnole. Pablo Martin Sanchez est un anarchiste qui participa aux nombreuses révoltes qui secouèrent L’Espagne et ébranlèrent la dictature de Primo de Rivera. Ce roman nous raconte son histoire, de son enfance à sa lutte pour la liberté. Les pages de ce roman contiennent tout l’espoir des utopies du début du XXe siècle. Mais avant d’être un roman politique, c’est avant tout un roman d’aventures, plein de péripéties : l’amour contrarié, l’amitié profonde,  les risques de la lutte, les choix d’un homme ordinaire au destin romanesque. L’auteur (qui porte le même nom que son héros) pose sur son personnage un regard facétieux, nous rendant cet anarchiste particulièrement attachant. Un roman passionnant, qui emporte dès la première page.

L’Anarchiste qui s’appelait comme moi, Pablo Martin Sanchez, La Contre Allée et Zulma, 23.90€

Tableau final de l’amour // Littérature québecoise

Dans ce roman, Larry Tremblay nous invite à visiter l’antichambre de la création de Bacon et de son histoire d’amour brûlante avec un homme qui fut sa muse et sa souffrance.  Quel texte ! Il y a la fureur, la vitalité, le chaos. Il agit sur nous comme le flux et le reflux de la marée, comme une vague qui emporte tout. Il y a une tension permanente entre Bacon et le monde, entre lui et l’autre, entre le peintre et le corps. Il y a quelque chose qui a trait à la possession : possession des corps, de l’identité comme la confiscation d’un être par le peintre qui le représente. Mais c’est aussi une possession du lecteur, comme pris en otage qui ne sait plus, ne peut plus penser. Il ne peut que ressentir. Il n’y a plus de rationalité possible, que de la sensibilité, pas à fleur de peau, mais la chair à vif. On y retrouve des accents du Théâtre de le Cruauté d’ Antonin Artaud, de la souffrance transfigurée par l’art, que ce soit la peinture de Bacon ou celle de l’écriture de Larry Tremblay elle-même. C’est un texte qui s’infuse dans les veines et qui vient hurler à nos oreilles le chamboulement de la représentation. Un immense coup de cœur !

Tableau final de l’amour, Larry Tremblay, La Peuplade, 18€

Climax // Littérature française

Noah revient dans son village au nord de la Norvège pour contrôler une plateforme pétrolière après un accident. Ses amis d’enfance y vivent toujours, Anå son ancien amour, Anders devenu glaciologue, Knut qui vit en autarcie… Chacun va voir sa vie ébranlée dans les semaines qui suivent l’accident. Un roman d’aventure captivant qui mêle légende nordique, jeux de rôle et catastrophe climatique. Quand la réalité rattrape la fiction, que l’avenir de notre planète se joue en un lancé de dés… Magistral.

Climax, Thomas B. Reverdy, Flammarion, 20€

Château de sable // BD adulte

Le château de sable : l’activité préférée des enfants sur la plage… Et dans cette bande dessinée, c’est justement sur une plage magnifique que se retrouvent piégées trois familles, venues prendre du bon temps pendant un été où l’étrange rivalise avec l’absurde. Le Temps se joue d’eux, se rétracte :  en quelques heures les jeunes enfants se transforment en de beaux et grands adolescents. Un huis clos glaçant qui vous laissera un goût mystérieux dans la bouche, bientôt adapté au cinéma par Shyamalan.

Château de sable, Pierre-Oscar Levy et Frederick Peeters, Atrabile, 18€

Call to Adventure // Jeu de société

Incarnez un héros à la destinée exceptionnelle ! Choisissez vos actions, lumineuses ou démoniaques, pour affronter votre destin en trois actes. Acquérez de nouveaux traits de personnalité, relevez des défis, jusqu’à devenir un véritable héros. Chaque joueu.r.se construit son histoire dans un univers fantastique aux graphismes splendides. Grâce à un système d’échelle de moralité vous pourrez passer du côté lumineux ou sombre de l’humanité, ou même devenir un personnage ambivalent, ni mauvais ni bon. Pour les amoureux des univers épiques et les jeux de rôle. Un très bon jeu de société !

1 à 4 joueu.r.se.s – 30min-1h – à partir de 14 ans

Call to adventure, Johnny O’Neal, Chris O’Neil, Matt Paquette, La Boite à jeu, 37€

Le Sang de la cité, Capitale sud // Fantasy française

Le roman fantasy de l’année ! Au milieu de la cité, immense mégalopole labyrinthique, vit Nox. Il est commis et grâce à sa parfaite connaissance de la cité, il acquiert une confiance auprès des habitants, des marchands et des hauts gradés qui se regroupent autour de différents quartier et de différentes castes. Un jour, il découvre un monde parallèle peuplé de monstres qui menace la ville. Il doit cacher ce lourd secrets à ses amis qui se révèlent aussi cachottiers que lui.  Mais ce monde n’est pas la seule menace. Les jeux politiques risquent de déstabiliser le fragile équilibre entre les différentes maisons.  Un roman passionnant, un livre qu’on ne peut pas lâcher une fois commencé, une lecture à ne pas manquer !

La sang de la cité, Capitale sud, Guillaume Chamanadjian, Aux Forges de Vulcain, 20€