Archives de l’auteur : Eloïse Boutin

Café-lecture // Vendredi 03 décembre à 19h

Le café lecture va enfin pouvoir reprendre ! Nous vous invitons à venir parler de livres autour d’un bon thé le vendredi 03 décembre à partir de 19h.

Le thème de ce café lecture est : VULNÉRABILITÉ.

Gratuit, sur réservation.

 

La vérité sur la lumière, Audur Ava Olafsdottir, Zulma, 19,50€

Dýja descend d’une lignée de sages-femmes islandaises. Seules sa mère et sa sœur y échappent : l’une travaille dans les pompes funèbres, l’autre est météorologue – naître, mourir, entre les deux quelques tempêtes. Elle aide à mettre au monde son 1922e bébé, et note à quel point le plus difficile est toujours de s’habituer à la lumière. Alors qu’un ouragan d’une force inouïe menace l’île, elle apprivoise l’appartement mal fichu hérité de sa grand-tante, avec ses meubles qui font doublon, des ampoules qui clignotent sous la menace d’un court-circuit et un carton à bananes rempli de manuscrits. La transmission sera aussi littéraire, Tante Fífa ayant poursuivi le grand oeuvre de l’arrière-grand-mère : recueillir les récits, pensées et témoignages des sages-femmes (« mères de la lumière » en islandais) qui parcouraient la lande sous le blizzard et dans la nuit noire. Sous la mansarde, au dernier étage de l’immeuble, un touriste australien égaré semble venu des antipodes simplement pour réfléchir. Décidément, l’être humain reste l’animal le plus vulnérable de la Terre.

 

Sidérations, Richard Powers, Actes sud, 23€

Depuis la mort de sa femme, Theo Byrne, un astrobiologiste, élève seul Robin, leur enfant de neuf ans. Attachant et sensible, le jeune garçon se passionne pour les animaux qu’il peut dessiner des heures durant. Mais il est aussi sujet à des crises de rage qui laissent son père démuni.Pour l’apaiser, ce dernier l’emmène camper dans la nature ou visiter le cosmos. Chaque soir, père et fils explorent ensemble une exoplanète et tentent de percer le mystère de l’origine de la vie. Le retour à la “réalité” est souvent brutal. Quand Robin est exclu de l’école à la suite d’une nouvelle crise, son père est mis en demeure de le faire soigner.
Au mal-être et à la singularité de l’enfant, les médecins ne répondent que par la médication. Refusant cette option, Theo se tourne vers un neurologue conduisant une thérapie expérimentale digne d’un roman de science-fiction. Par le biais de l’intelligence artificielle, Robin va s’entraîner à développer son empathie et à contrôler ses émotions. Après quelques séances, les résultats sont stupéfiants.

 

Nos espérances, Anna Hope, Folio,8,60€

Hannah, Cate et Lissa sont jeunes, impétueuses, inséparables. Dans le Londres des années 1990 en pleine mutation, elles vivent ensemble et partagent leurs points de vue sur l’art, l’activisme, l’amour et leur avenir, qu’elles envisagent avec gourmandise. Le vent de rébellion qui souffle sur le monde les inspire. Leur vie est électrique et pleine de promesses, leur amitié franche et généreuse. Les années passent, et à trente-cinq ans, entre des carrières plus ou moins épanouissantes et des mariages chancelants, toutes trois sont insatisfaites et chacune convoite ce que les deux autres semblent posséder. Qu’est-il arrivé aux femmes qu’elles étaient supposées devenir?

Melmoth Furieux // Dystopie

Si vous deviez n’en garder qu’un ce serait celui-là. Sabrina Calvo met le feu à Eurodisney et à nos petits cœurs révoltés. Dans la commune de Belleville, une zad urbaine où l’imagination, la créativité, la fluidité et l’amour sont les maîtres mots, les êtres se battent contre un monde hypercapitalisé et répréssif pour avoir le droit d’exister. Un roman ultrasensible !

Melmoth Furieux, Sabrina Calvo, La Volte, 18€

La jour où l’humanité a niqué la fantasy // Fantasy

Karim Berrouka nous régale encore avec cette fantasy pas comme les autres où les fées et les lutins sont de viles créatures qui tentent de séquestrer deux punks déterminés et une punkette ingérable. C’est drôle, complètement burlesque, loufoque et ça fait un bien fou !

Le Jour où l’humanité niqua la fantasy, Karim Berrouka, ActuSF, 19.90€

Une pluie de septembre // Polar américain

Tall Bones, petit village du Colorado, se referme de plus en plus sur ses secrets, sur les non-dits de ses habitants, sur ces violences inavouables suite à la disparition d’Abigail. Chacun se soupçonne tout en plongeant toujours plus dans sa noirceur intérieure. Un roman social, de l’Amérique rurale et conservatrice. Remarquable !

Une Pluie de septembre, Anna Bailey, Sonatine, 21€

Citadins de demain, Capitale Nord // Fantasy française

Une grande fresque de fantasy ! Dans la ville tentaculaire de Dehaven, Amalia, jeune aristocrate cultivée, voit toutes ses certitudes volées en éclats suite au dévoilement d’un sortilège. Entre luttes de pouvoir et aventures, Amalia et ses deux amis doivent faire face au monde de demain qui bascule toujours plus vers la ruine. Dans cette grande saga qu’est la Tour de Garde, ce premier tome écrit par Claire Duvivier fait écho à celui de Guillaume Chamanadjian. Un univers extraordinaire et passionnant pour un projet grandiose !

Citadins de demain, Capitale Nord, Claire Duvivier, Aux Forges de Vulcain, 20€

Rivage au Rapport // Polar français

Deux enquêteurs, le meurtre d’un adolescent geek, un chien envoyé sur la lune et un mafieux désespéré : un cocktail qui fonctionne. La naïveté des personnages et du style crée un effet comique des plus réjouissants. Un polar inclassable qui vous fera rire !

Rivage au Rapport, Quentin Leclerc, L’ogre, 21€

Comment s’organiser ? manuel d’action collective // Essai

La militante écoféministe Starhawk nous propose un véritable manuel pour préparer l’action collective. Elle nous donne des pistes de réflexion pour penser nos actions mais ponctue son texte de nombreux exercices pratiques. Un outil indispensable pour repenser nos luttes communes.

Comment s’organiser ? Manuel d’action collective, Starhawk, Cambourakis, 26€

Réinventer l’amour // Essai

Dans cet essai, Mona Chollet analyse les relations de couple hétérosexuelles à la lumière de sa réflexion antipatriarcale. Elle fait un état des lieux de nos concepts amoureux et donne des pistes pour sortir le couple du tiraillement entre les sentiments et la nécessaire émancipation féminine. A lire !

Réinventer l’Amour, Mona Chollet, Zones, 19€

S’En aller // Littérature française

Suite à l’annulation inattendue de son mariage, Carmen donne à sa vie un nouveau cap. Elle abandonne ses vêtements de femme et sa longue chevelure pour des habits de marin et elle embarque sur un chalutier. Sophie d’Aubreby trace un portrait de femme étonnant, un parcours de vie qui nous emmène jusqu’au Sri Lanka et au détour de la Seconde Guerre mondiale durant laquelle Carmen entra en résistance. La question du corps traverse tout le roman, entre le corps corseté des femmes mariées, qui ne leur appartient pas, et le corps soumis aux tiraillements du corps en mouvement dans la danse.

S’en aller, Sophie d’Aubreby, Inculte, 18,90€

L’Enfant-renard // Album

Un immense coup de cœur pour cet album qui nous conte l’histoire d’une relation entre une mère et son fils. Les illustrations, tout en crayonné, pleines de délicatesse, nous font entrer dans cette famille mi-humaine mi-renarde qui fait l’apprentissage de l’indépendance et de la forêt.

L’Enfant-renard, Laure Van Den Haeghen, Hongfei, 16.50€