Les Vilaines // Littérature argentine

La communauté trans de Córdoba se retrouve autour d’une femme : Tante Encarna. Figure maternelle, elle accueille dans sa maison toutes celles qui ont besoin d’un toit. Cette maison est autant un refuge qu’une prison pour des femmes éclatantes au regard perdu. La violence omniprésente, physique tout d’abord, mais aussi morale qui use à travers les insultes et le mépris éclate à chaque instant. Cette violence n’a d’égale que l’éclat et l’étincellement de ces femmes inoubliables. Ce roman est un feu de joie, dont les flammes rivalisent de beauté et d’anéantissement. Splendide !

Les Vilaines, Camila Sosa Villada, Métailié, 18.60€