Archives par étiquette : littérature

Café-lecture // Vendredi 14 décembre à 19h

Appartenir à la terre

 

 

Des livres, un thé bien chaud, et surtout des discussions passionnées autour de vos lectures ! Nous vous donnons rendez-vous autour d’un thème : “Appartenir à la terre”. Ce thème interroge notre rapport à l’écologie et à la planète terre mais également à l’appartenance culturelle ou familial à un territoire.
Rendez-vous vendredi 14 décembre à 19h.
Gratuit, sur réservation.

 

 

  • Ecotopia, d’Ernest Callenbach, Éditions Rue de l’échiquier, 19€
    Trois États de la côte ouest des États-Unis décident de faire sécession et de construire, dans un isolement total, une société écologique radicale baptisée Écotopia. Vingt ans après, l’heure est à la reprise des liaisons diplomatiques entre les deux pays. Écotopia ouvre ses frontières à un journaliste américain. Au fil de ses articles envoyés au Times-Post , William Weston décrit tous les aspects de la société écotopienne. Quant à son journal intime, il révèle le parcours initiatique qui est le sien ; d’abord sceptique, voire cynique, William Weston vit une profonde transformation intérieure.

 

  • Les Jours de silence, de Phillip Lewis, Belfond, 22€
    Henry Aster s’était fait une promesse : ne jamais remettre les pieds à Old Buckram, son village natal perdu dans la vallée des Barrowfields, lui, l’amoureux des livres, l’apprenti écrivain. Pourtant, ses pas le reconduisent inexplicablement vers le foyer familial et vers sa mère vieillissante… Pour installer sa famille, Henry jette son dévolu sur une demeure fascinante, toute de verre et d’acier, que l’on prétend affligée d’une terrible malédiction, où il semble trouver le lieu rêver pour écrire le grand roman de sa vie. Mais le jour où sa mère disparaît, Henry plonge dans un puits sans fond de chagrin. Déstabilisé devant la figure paternelle ébranlée, Henry Junior, son fils, se met en quête de tous les stratagèmes possibles pour réveiller l’âme révolutionnaire de son père, prisonnier de la demeure familial.

 

  • Dans la forêt, de Jean Hegland, Éditions Gallmeister, 9,90€
    Nell et Eva, dix-sept et dix-huit ans, vivent depuis toujours dans leur maison familiale, au coeur de la forêt. Quand la civilisation s’effondre et que leurs parents disparaissent, elles demeurent seules, bien décidées à survivre. Il leur reste, toujours présentes, leurs passions de la danse et de la lecture, mais face à l’inconnu, il va falloir apprendre à grandir autrement, à se battre et à faire confiance à la forêt qui les entoure, remplie d’inépuisables richesses.

 

  • La Vallée seule, d’André Bucher, Le mot et le reste, 8,90€
    Tout commence aux premières heures de l’hiver, quand la vallée revêt son manteau de neige, cristallisant les formes, les sons et la vie elle-même. Ici, rien ne se décide sans l’accord tacite de la Nature qui impose, non sans magie, ses règles et ses caprices. Dans ce décor, des histoires et des vies se font et se défont au rythme des saisons. Tous les personnages sont intimement liés au milieu qui les entoure, comme au vieux cerf, animal mythique symbolisant la relation que chacun entretient avec la vallée.

 

  • Avant que naisse la forêt, de Jerôme Chantreau, Pocket, 6,95€
    Elle vivait là. Seule. Au milieu des bois. Libre ou prisonnière ? Sa mère. Sa mère dont les cendres reposent désormais dans une urne, entre ses mains. Mais Albert ne peut se résoudre à partir. Reprendre sa vie parisienne, loin de cette maison, de cette forêt, de la Mayenne où il prend ses racines. Les voix du passé l’obsèdent et l’ensauvagent.

 

  • Sanderling, Anne Delaflotte Mehdevi, Gaïa Éditions, 12€
    En voyage dans les étendues du Grand Nord, Landry s’attarde. Ses collègues paysans sont déjà rentrés et ont repris le rythme des cultures. À part la terre, rien n’attend Landry au pays. Et la terre, qu’attend-elle de lui ? Lorsqu’il rentre au bercail, c’est avec des envies de changement. Mais un nuage de cendres s’épaissit dans le ciel, annonciateur de bouleversements bien plus grands, pour l’homme comme pour le sanderling, un oiseau migrateur que Landry guette comme on espère le retour des saisons.

 

Rencontre avec Marie Sabine Roger // Vendredi 7 décembre à 19h30

Venez découvrir la romancière, à la plume détonante et singulière, Marie Sabine Roger ! Nous parlerons de son nouveau roman « Les Bracassées », un roman drôle, plein d’humanité et d’amitié qui raconte la rencontre entre deux femmes marginales, qui tentent tant bien que mal de vivre leur différence.

 

 

« Fleur et Harmonie : les prénoms des deux héroïnes du roman de Marie-Sabine Roger sont, disons… un peu trompeurs. Car Fleur, âgée de 76 ans, est une dame obèse et phobique sociale. Et Harmonie, 26 ans, est atteinte du syndrome de Gilles de la Tourette. En clair, son langage est ordurier et elle ne peut retenir des gestes amples et violents. Bientôt rejointes par une bande de « bras cassés » émouvants et drôles, elles vont nous entraîner dans une série d’aventures. Ce roman profondément humaniste donne une vision positive de la différence, refusant le regard excluant et prônant la chaleur du collectif.  »

 

 

 

Kallocaïne // Science-fiction

Vous ne connaissez pas encore la Kallocaïne ? Alors n’hésitez plus pour découvrir Karin Boye, la mère de la dystopie et son roman majeur qui inspira 1984 à Georges Orwell. Dans un monde totalitaire, où la police est omniprésente, où la vie de famille est sous surveillance 24h sur 24h, le jeune chimiste Léo Kall met au point le dernier outil de pression : un sérum de vérité. Mais pourra-t-il assumer sa découverte ?

KallocaÏne, Karin Boye, Hélios, 10,90€

La nuit des béguines // Littérature française, poche

Qui sont ces femmes qui osent être libres ? Ce sont les béguines, ces femmes qui vivaient indépendantes au Moyen-âge. Elles choisissaient une vie communautaire au seins des murs du béguinage ou vivaient dans la ville dans leurs propres maisons. Elles travaillaient, se soutenaient mutuellement et refusaient la tutelle masculine. Mais elles effraient, ces femmes libres-penseuses. Il est temps d’y mettre fin !

La nuit des béguines, Aline Kiner, Liana Levi, 11€

Café-lecture // Vendredi 9 novembre à 19h

Pour ce premier café-lecture, nous nous retrouverons autour d’une sélection de romans de la rentrée littéraire. N’oubliez pas de réserver !

Et voici la liste :
– Un monde à portée de main, Maylis de Kerangal, Verticales, 20€
– Chien-Loup, Serge Joncour Flammarion, 21€
– A son image, Jerôme Ferrari, Actes Sud, 19€
– Frère d’âme, David Diop, Seuil, 17€
– Ca raconte Sarah, Pauline Delabroy Allard, Minuit, 15€
– La vraie vie, Adeline Dieudonné, L’Iconoclaste, 17€
– Dix-sept ans, Eric Fottorino, Gallimard, 20,50€
– Lèvres de pierre, Nancy Huston, Actes Sud, 19,80€
– Les Bracassés, Marie-Sabine Roger, Le Rouergue, 20€
– La tête sous l’eau, Olivier Adam, Robert Laffont, 16€
– Roissy, Tiffany Tavernier, Sabine Wespieser, 21€
– Omar et Greg, François Beaune, Nouvel Attila, 17€
– Isidore et les autres, Camille Bordas, L’Iconoclaste, 19,90€
– Tenir jusqu’à l’aube, Carole Fives, L’Arbalète, 17€
– L’hiver du mécontentement, Thomas B. Reverdy, Flammarion, 18€
– En nous beaucoup d’hommes respirent, M. A. Murail, L’Iconoclaste, 20€
– Le grand Nord-Ouest, Anne-Marie Garat, Actes Sud, 21,50€
– Et j’abattrai l’arrogance des Tyrans, M-F. Albecker, Forges de Vulcain, 18€
– Tous les hommes désirent naturellement savoir, N. Bouraoui, Lattès, 19€
– Là où les chiens aboient par la queue, Estelle-Sarah Bulle, Liana Levi, 19€

– Arcadie, Emmanuelle Bayamack-Tam, P.O.L, 19€

 

Le Cercle des poètes // 2018/2019

L’Embellie et Monique Guetta vous invite à une année en poésie.
Le Cercle des poètes est une série de rencontres autour de la poésie, durant laquelle Monique Guetta nous présentera un auteur, une oeuvre ou un courant poétique. Puis place à votre sensibilité littéraire : à vous de lire un poème, de partager votre enthousiasme pour ce texte. Ce sera l’occasion de partager votre sensibilité poétique, d’échanger les noms des poétesses et poètes qui vous font vibrer, et de (re)découvrir des hommes et des femmes de lettres connus et inconnus.

 

Cette animation est un cycle qui dure une année scolaire, à raison d’une rencontre par mois. Il faut s’inscrire pour le cycle entier.

 

Le premier Cercle des poètes se tiendra le vendredi 26 octobre à 19h.

La deuxième session se tiendra le vendredi 30 novembre à 19h.

Gratuit sur réservation.

 

Là où les chiens aboient par la queue // Littérature française

Eulalie, née à Créteil, ne connaît presque pas ses origines guadeloupéennes. Elle interroge ses proches qui prendront tour à tour la parole pour raconter leur île, avec ses habitants et ses habitudes. Ils sont les témoins du temps et voient disparaître en une génération le monde rural et ses traditions pour laisser place aux rêves métropolitains. Les personnages au caractère bien trempé nous offre un tableau familial haut en couleur. L’auteure nous montre également la révolte de cette Guadeloupe, grande oubliée de la métropole.

Là où les chiens aboient par la queue, Estelle-Sarah Bulle, Liana Levi, 19€

Présentation de la rentrée littéraire

Nous vous invitons à venir découvrir les pépites de la rentrée littéraire ! Nous présenterons nos coups de cœur, les livres incontournables, bref, nous allons parler littérature  ! Car avec le nombre impressionnant de sorties, difficile de faire un choix.

 

Alors oui, cela ressemble à un éternel recommencement, la course aux prix littéraires, la foire aux batailles médiatiques pour défendre son livre préféré. Mais c’est aussi l’occasion de découvrir de nouvelles voix, des écritures confirmées qui nous surprennent. Donc, oui, nous avons beaucoup à vous dire, à vous conseiller, à partager !

 

 

Rendez-vous vendredi 28 septembre à 19h30 !

 

 

Gratuit, sur réservation.

 

Bretagne j’écris ton nom // Vendredi 6 juillet à 19h30

Lettres d’amour et d’ailleurs

Autour des correspondances et romans de Madame de Sévigné, Claire de Duras, Juliette Drouet, Claude Ansgari, et Gaëlle Josse avec la participation de Victor Hugo et François-René de Chateaubriand. 

 

L’amour et l’ailleurs sont les thèmes de cette nouvelle lecture estivale, illustrés à travers ces lettres écrites à l’être aimé(e). Amour filial, amour contrarié, amour passionné, laissez-vous emporter par cette lecture à l’heure de la pause dans nos Cafés-librairies entre littérature et verre à partager.

 

Cette invitation littéraire et théâtrale est animée, cette année, par le comédien Philippe Languille à qui la Fédération des Cafés-Librairies de Bretagne a souhaité confier les mots de ces femmes en écriture. Ces lettres choisies pour leur puissance d’évocation seront lues à voix haute par ce comédien de talent.

 

Rendez vous Vendredi 6 juillet à 19h30. 

Gratuit, sur réservation. 

 

 

Rencontre avec Anne Delaflotte Mehdevi // Vendredi 1er juin à 19h30

 

 

L’Embellie et les éditions Gaïa vous invitent à une rencontre avec Anne Delaflotte Mehdevi, romancière aux multiples talents. Dans ses romans, Anne Delaflotte Mehdevi s’intéresse à l’histoire des livres et du théâtre, mais aussi à la recherche d’un chez soi, le tout porté par des personnages attachants.

 

Dans son dernier roman, Le Théâtre de Slávek, elle nous emporte dans les ruelles de Prague au XVIIIe siècle pour suivre le destin hors du commun d’un de ses habitants.

 

Une rencontre à ne pas manquer !

 

 

« Prague. La rumeur monte jusqu’aux fenêtres d’un vieil homme malade qui se souvient. Tout jeune garçon, Slávek perd l’usage de ses jambes, renversé par la calèche du comte Sporck. Celui-ci ne fuira pas sa responsabilité, prenant en charge l’éducation du jeune homme. Slávek traverse le XVIIIe siècle dans une Prague soumise aux épidémies, aux guerres, mais où le théâtre s’épanouit. Il s’y verra confier l’éclairage des spectacles et opéras. Discret séducteur, sensible aux arts et notamment à la sculpture et la musique, Slávek tourne le dos à l’obscurantisme, et trouve sa place en maître des lumières ».