Archives par étiquette : littérature

Kallocaïne // Science-fiction

Vous ne connaissez pas encore la Kallocaïne ? Alors n’hésitez plus pour découvrir Karin Boye, la mère de la dystopie et son roman majeur qui inspira 1984 à Georges Orwell. Dans un monde totalitaire, où la police est omniprésente, où la vie de famille est sous surveillance 24h sur 24h, le jeune chimiste Léo Kall met au point le dernier outil de pression : un sérum de vérité. Mais pourra-t-il assumer sa découverte ?

KallocaÏne, Karin Boye, Hélios, 10,90€

La nuit des béguines // Littérature française, poche

Qui sont ces femmes qui osent être libres ? Ce sont les béguines, ces femmes qui vivaient indépendantes au Moyen-âge. Elles choisissaient une vie communautaire au seins des murs du béguinage ou vivaient dans la ville dans leurs propres maisons. Elles travaillaient, se soutenaient mutuellement et refusaient la tutelle masculine. Mais elles effraient, ces femmes libres-penseuses. Il est temps d’y mettre fin !

La nuit des béguines, Aline Kiner, Liana Levi, 11€

Le Cercle des poètes // 2018/2019

L’Embellie et Monique Guetta vous invite à une année en poésie.
Le Cercle des poètes est une série de rencontres autour de la poésie, durant laquelle Monique Guetta nous présentera un auteur, une oeuvre ou un courant poétique. Puis place à votre sensibilité littéraire : à vous de lire un poème, de partager votre enthousiasme pour ce texte. Ce sera l’occasion de partager votre sensibilité poétique, d’échanger les noms des poétesses et poètes qui vous font vibrer, et de (re)découvrir des hommes et des femmes de lettres connus et inconnus.

 

Cette animation est un cycle qui dure une année scolaire, à raison d’une rencontre par mois. Il faut s’inscrire pour le cycle entier.

 

Le premier Cercle des poètes se tiendra le vendredi 26 octobre à 19h.

Gratuit sur réservation.

 

Café-lecture // Vendredi 9 novembre à 19h

Pour ce premier café-lecture, nous nous retrouverons autour d’une sélection de romans de la rentrée littéraire. N’oubliez pas de réserver !

Et voici la liste :

 
– Un monde à portée de main, Maylis de Kerangal, Verticales, 20€
– Chien-Loup, Serge Joncour Flammarion, 21€
– A son image, Jerôme Ferrari, Actes Sud, 19€
– Frère d’âme, David Diop, Seuil, 17€
– Ca raconte Sarah, Pauline Delabroy Allard, Minuit, 15€
– La vraie vie, Adeline Dieudonné, L’Iconoclaste, 17€
– Dix-sept ans, Eric Fottorino, Gallimard, 20,50€
– Lèvres de pierre, Nancy Huston, Actes Sud, 19,80€
– Les Bracassés, Marie-Sabine Roger, Le Rouergue, 20€
– La tête sous l’eau, Olivier Adam, Robert Laffont, 16€
– Roissy, Tiffany Tavernier, Sabine Wespieser, 21€
– Omar et Greg, François Beaune, Nouvel Attila, 17€
– Isidore et les autres, Camille Bordas, L’Iconoclaste, 19,90€
– Tenir jusqu’à l’aube, Carole Fives, L’Arbalète, 17€
– L’hiver du mécontentement, Thomas B. Reverdy, Flammarion, 18€
– En nous beaucoup d’hommes respirent, M. A. Murail, L’Iconoclaste, 20€
– Le grand Nord-Ouest, Anne-Marie Garat, Actes Sud, 21,50€
– Et j’abattrai l’arrogance des Tyrans, M-F. Albecker, Forges de Vulcain, 18€
– Tous les hommes désirent naturellement savoir, N. Bouraoui, Lattès, 19€
– Là où les chiens aboient par la queue, Estelle-Sarah Bulle, Liana Levi, 19€

– Arcadie, Emmanuelle Bayamack-Tam, P.O.L, 19€

 

Là où les chiens aboient par la queue // Littérature française

Eulalie, née à Créteil, ne connaît presque pas ses origines guadeloupéennes. Elle interroge ses proches qui prendront tour à tour la parole pour raconter leur île, avec ses habitants et ses habitudes. Ils sont les témoins du temps et voient disparaître en une génération le monde rural et ses traditions pour laisser place aux rêves métropolitains. Les personnages au caractère bien trempé nous offre un tableau familial haut en couleur. L’auteure nous montre également la révolte de cette Guadeloupe, grande oubliée de la métropole.

Là où les chiens aboient par la queue, Estelle-Sarah Bulle, Liana Levi, 19€

Présentation de la rentrée littéraire

Nous vous invitons à venir découvrir les pépites de la rentrée littéraire ! Nous présenterons nos coups de cœur, les livres incontournables, bref, nous allons parler littérature  ! Car avec le nombre impressionnant de sorties, difficile de faire un choix.

 

Alors oui, cela ressemble à un éternel recommencement, la course aux prix littéraires, la foire aux batailles médiatiques pour défendre son livre préféré. Mais c’est aussi l’occasion de découvrir de nouvelles voix, des écritures confirmées qui nous surprennent. Donc, oui, nous avons beaucoup à vous dire, à vous conseiller, à partager !

 

 

Rendez-vous vendredi 28 septembre à 19h30 !

 

 

Gratuit, sur réservation.

 

Bretagne j’écris ton nom // Vendredi 6 juillet à 19h30

Lettres d’amour et d’ailleurs

Autour des correspondances et romans de Madame de Sévigné, Claire de Duras, Juliette Drouet, Claude Ansgari, et Gaëlle Josse avec la participation de Victor Hugo et François-René de Chateaubriand. 

 

L’amour et l’ailleurs sont les thèmes de cette nouvelle lecture estivale, illustrés à travers ces lettres écrites à l’être aimé(e). Amour filial, amour contrarié, amour passionné, laissez-vous emporter par cette lecture à l’heure de la pause dans nos Cafés-librairies entre littérature et verre à partager.

 

Cette invitation littéraire et théâtrale est animée, cette année, par le comédien Philippe Languille à qui la Fédération des Cafés-Librairies de Bretagne a souhaité confier les mots de ces femmes en écriture. Ces lettres choisies pour leur puissance d’évocation seront lues à voix haute par ce comédien de talent.

 

Rendez vous Vendredi 6 juillet à 19h30. 

Gratuit, sur réservation. 

 

 

Rencontre avec Anne Delaflotte Mehdevi // Vendredi 1er juin à 19h30

 

 

L’Embellie et les éditions Gaïa vous invitent à une rencontre avec Anne Delaflotte Mehdevi, romancière aux multiples talents. Dans ses romans, Anne Delaflotte Mehdevi s’intéresse à l’histoire des livres et du théâtre, mais aussi à la recherche d’un chez soi, le tout porté par des personnages attachants.

 

Dans son dernier roman, Le Théâtre de Slávek, elle nous emporte dans les ruelles de Prague au XVIIIe siècle pour suivre le destin hors du commun d’un de ses habitants.

 

Une rencontre à ne pas manquer !

 

 

« Prague. La rumeur monte jusqu’aux fenêtres d’un vieil homme malade qui se souvient. Tout jeune garçon, Slávek perd l’usage de ses jambes, renversé par la calèche du comte Sporck. Celui-ci ne fuira pas sa responsabilité, prenant en charge l’éducation du jeune homme. Slávek traverse le XVIIIe siècle dans une Prague soumise aux épidémies, aux guerres, mais où le théâtre s’épanouit. Il s’y verra confier l’éclairage des spectacles et opéras. Discret séducteur, sensible aux arts et notamment à la sculpture et la musique, Slávek tourne le dos à l’obscurantisme, et trouve sa place en maître des lumières ».