Archives par étiquette : café et poésie

Apéro-lecture avec Daniel Maximin // Samedi 11 avril à 12h30

 

 

 

Apéro-lecture avec Daniel Maximin, romancier, essayiste, poète à l’occasion du spectacle de jazz L’âge des forêts vierges créé par la musicienne Élizabeth Paniez* et inspiré des textes du poète extraits de son recueil L’invention des désirades et autres poèmes (Éditions du Seuil). La force poétique de Daniel Maximin naît en Guadeloupe, île nature puissante, île entre terre et mer, volcan entre terre et feu. Quatre éléments, l’enfer et le paradis, l’isolement et cet écho fédérateur, source de toutes les inspirations, de toutes les imaginations. L’esprit des Caraïbes qui souffle d’île en île, féconde les écritures, fait jaillir l’ailleurs, irrigue une culture et une musique partagées.

 

Autour de poèmes inédits, de ses recueils, de ses amitiés en poésie, venez partager l’univers singulier, humaniste et profond de Daniel Maximin.

 

Gratuit, sur réservation

Je suis trop humide pour sentir le roussi. Le feu me passe en plein cœur mais je ne suis pas le feu. Seulement une porteuse d’eaux et de flammes, en sources et en chutes, sans lesquelles l’île ne pourrait pas respirer, et serait prisonnière entre nuages et mangrove, entre marais et marées, avec des talons de boues aux ailes des feuillages. Les pierres précieuses fondent à mon cou, mais ma bouche est fragile et je ne suis pas l’enfer**

 

Et pour l’avenir, réserve à tes lèvres un mot chaud un silence et un mot frais

Avec une harmonie d’odeurs de saveurs et couleurs tissées entre tes mains? ***

 

*Pour le spectacle L’âge des forêts vierges : information et réservation auprès de L’Espace Coeur en Scène : rouans.fr. Cet événement est co-organisé par la commune de Rouans, le Collectif Spectacle de Retz et l’association Musique et Danse en Loire-Atlantique.

 

** Extrait de Soufrière (in L’invention des désirades et autres poèmes, Éditions du Seuil) mis en musique par Arthur H et Nicolas Repac dans le très bel album l’or noir (naïve, 2012).

***Poème inédit de Daniel Maximin que nous remercions infiniment pour ce cadeau et la confiance qui l’accompagne.