Archives par étiquette : aventure

Un mois d’animations au coeur du grand froid

Pour le mois de février, L’Embellie vous a concocté une belle programmation au cœur du grand froid : une rencontre, un atelier lecture, une exposition, un café-lecture, et un partenariat cinématographique. De quoi vous faire claquer des dents !

 

Mercredi 5 février à 19h30

Pour la première animation, Hélène Gaudy, autrice du roman « Un Monde sans rivage » publié chez Actes sud viendra nous parler de l’exploration polaire de S. A. Andrée, une tentative tragique de rejoindre le pôle nord à la fin du XIXe siècle. Elle nous emportera dans des mondes d’une blancheur immaculée, nous parlant d’espoir et de désir. Ne manquez pas cette rencontre !

 

A partir du 4 février

Nous vous invitons à venir découvrir les très belles photographies de Laurence Gourdel autour de l’Islande. Des paysages étonnants, entre roche, glace mais aussi de très beaux espaces colorés, parmi les habitations et la faune.

 

Mercredi 12 février à 15h

L’Embellie invite les enfants à une lecture-atelier. Nous commencerons par lire une histoire : Polaire, l’ours solitaire de Khoa Lê paru chez NuiNui. A la suite de cette histoire, nous proposerons un atelier autour de l’ours polaire et de sa survie : quel est son environnement, que lui faut-il pour vivre, pourquoi est-il menacé ? Et qu’est ce que les enfants peuvent faire pour aider l’ours polaire a gardé une place sur terre.

 

Vendredi 28 février à 19h

Rendez-vous pour notre traditionnel café-lecture, aux pays du grand froid ! A gla gla !

 

De plus, L’Embellie proposera une table de livres pour l‘Univerciné Russe qui se délocalise au cinéma Saint Joseph à Sainte Marie sur mer. Vous pourrez nous retrouver dimanche 9 février à partir de 15h30 et mardi 11 février à partie de 17h30, avec de nombreux livres autour de la Russie et de l’ex-URSS : de l’Histoire, de la jeunesse, des romans et des polars, il y en aura pour tous les goûts. L’occasion aussi de découvrir une programmation cinématographique de grande qualité ! Venez nombreux !

 

 

Un Monde sans rivage, voyage aux confins du monde // Mercredi 5 février à 19h30

Cet hiver, L’Embellie vous embarque vers les paysages glacés du Grand Nord. Pour cette première animation, Hélène Gaudy, autrice du roman « Un Monde sans rivage » publié chez Actes sud viendra nous parler de l’exploration polaire de S. A. Andrée, une tentative tragique de rejoindre le pôle nord à la fin du XIXe siècle. Elle nous emportera dans des mondes d’une blancheur immaculée, nous parlant d’espoir et de désir. Ne manquez pas cette rencontre !

 

Rendez-vous le Mercredi 5 février à 19h30.
Gratuit, sur réservation.

 

 

Résumé :

À l’été 1930, sur l’île Blanche, la plus reculée de l’archipel du Svalbard, à la faveur d’une exceptionnelle fonte des glaces, réapparaissent les vestiges d’une expédition polaire partie plus de trente ans auparavant : en 1897, Salomon Andrée, Knut Frænkel et Nils Strindberg tentaient d’atteindre le pôle Nord en ballon et disparaissaient dans des circonstances mystérieuses. Sur le campement des explorateurs, plusieurs rouleaux de négatifs. À partir des photographies sauvées et du journal de l’expédition, Hélène Gaudy imagine le périple de ces trois hommes et mène une réflexion aussi profonde que poétique sur l’esprit d’aventure et la lutte contre l’effacement.

Café-Lecture // Lectures givrées // Vendredi 28 février à 19h

Rendez-vous vendredi 28 février à 19h pour des lectures qui piquent de froid ! 

 

 

Neiges intérieures, Anne-Sophie Subilia, ZOE, 16 €
Artémis. Seize mètres d’aluminium, douze tonnes, taillé pour les mers de glace. Pendant quarante jours, quatre architectes paysagistes embarquent sur ce voilier pour étudier le territoire du cercle polaire. En plein coeur d’une nature vertigineuse, mais soumis à un confinement qui ressemble à un huis-clos, ils vont être confrontés aux contraintes impitoyables tant du groupe qu’ils forment avec le capitaine du voilier et son adjoint que de ce désert glacé dont la nature est aussi toxique qu’ensorcelante.

 

Décimés, Elsa Godet, Éditions du Mont-Blanc, 16 €
Pour trouver enfin le repos, Alexia Leroy met le cap sur Chamonix. Elle pose ses bagages dans une auberge où se sont également donnés rendez-vous un groupe de randonneurs. Eux ne sont pas là pour admirer les montagnes, mais pour les braver. Accompagnés de Ludovic, guide local, ils partent à l’assaut des sommets et des glaciers, tandis qu’Alexia observe leur curieux manège. Mais elle se retrouvera au cœur de leurs aventures. Une crevasse qui engloutit une cordée, des cristaux qui disparaissent d’une paroi, il n’en faudra pas plus pour attiser la curiosité de la jeune femme.

 

La Fille sans peau, Mads Peder Nordbo, Actes sud, 22,80 €
Nuuk, Groenland, 2014. Une découverte sensationnelle fait frémir la petite communauté : le corps d’un viking est extrait de la glace, en parfait état de conservation. Mais le lendemain, le cadavre a disparu et on retrouve l’agent de police qui montait la garde nu et éviscéré comme un poisson. Le journaliste Matthew Cage et la chasseuse de phoques Tupaarnaq vont s’associer pour tenter de faire la lumière sur ce dont personne n’a envie de parler. Et à Nuuk, les secrets les plus tordus sont les mieux préservés, comme figés dans la glace par un pergélisol impitoyable

 

Le Berger de l’Avent, Gunnar Gunnarsson, Zulma, 6,95 €
Comme chaque année depuis vingt-sept ans, Benedikt part avec ses deux fidèles compagnons (son chien et son bélier), pour ramener les moutons égarés avant que l’hiver ne s’abatte pour de bon sur les terres d’Islande. Ils cheminent sur des chemins de montagne, dans ce royaume de neige où la terre et le ciel se confondent, avec pour seuls guides quelques rochers et le ciel étoilé. Mais cette année, le blizzard furieux les prend en embuscade, lui qui vous aveugle, vous lacère et vous coupe le souffle. Mais leur seul objectif : ramener les brebis égarées.

 

Plein Hiver, Hélène Gaudy, Babel, 7,80 €
La rumeur a très vite parcouru les rues de Lisbon, petite ville des États-Unis : David Horn est revenu. Tout le monde observe le jeune homme disparu quatre ans auparavant, les uns curieux, les autres perplexes, quelques-uns effrayés. Dans les brumes du grand Nord, dont l’humidité ouatée semble propre à étouffer les passions, Hélène Gaudy observe les frémissements et les sursauts d’adolescents prisonniers de vies qu’ils rêvent de changer. Rendez-vous le 05 février pour rencontrer Hélène Gaudy, autour de son roman Un Monde sans rivage qui rentre également dans notre thématique.
Les Fiancés de l’hiver, Christelle Dabos, Pôle Fiction, 8,65 €
Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l’Arche d’Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. A quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d’un complot mortel.

 

Payer la Terre, Joe Sacco, Futuropolis, 26 €
En 2015, Joe Sacco s’est rendu par deux fois dans les territoires du Nord-Ouest du Canada, au-dessous de l’Arctique. Il est allé à la rencontre des Denes, un peuple autochtone. L’auteur nous raconte l’histoire de ce peuple, ses traditions, restées intactes pour certaines, les premières rencontres avec les Anglais. Pendant longtemps, les peuples indigènes du Grand Nord, vivant sur des terres non propices à la colonisation agricole, restèrent livrés à eux-mêmes, jusqu’à ce que la découverte de pétrole et d’or incite le gouvernement à officialiser son autorité sur eux, comme sur leurs terres. A cette période, les autorités s’appropriaient les territoires, non plus par les massacres, mais cliniquement, méthodiquement, et de façon administrative – grâce à des traités. En lisant ceux-ci, on n’échappe pas à l’impression que les « Indiens » ont donné la terre où ils vivaient en échange de la promesse d’une annuité de quelques dollars, de quelques outils et de médailles pour ceux qui se disaient leurs chefs. Aujourd’hui, la fracturation hydraulique ajoute la pollution à la spoliation initiale.

Cent millions d’années et un jour // Littérature française

Stan est depuis toujours passionné de dinosaures. Il est donc devenu paléontologue. Il arrive en fin de carrière et n’a toujours pas réalisé son rêve : retrouver un squelette. Alors quand il entend parler d’une découverte possiblement exceptionnelle, il se lance corps et âme dans cette aventure, emportant avec lui ses amis. Ce livre nous parle de ces rêves d’enfant qui sont les remparts à la dépression, la tristesse et la solitude, qu’on ne lâcherait pour rien au monde et qui, pour ceux qui n’ont rien à perdre, deviennent l’objectif ultime, quitte à se diriger dangereusement vers la mort. Jean Baptiste Andrea nous parle de drame intime et de la place de l’homme dans le monde. Un roman fort et beau !

Cent millions d’années et un jour, de Jean Baptiste Andrea, Éditions de L’Iconoclaste, 18€

Liminal // Littérature Canadienne

Raconter pour écarter la mort… Face au corps étendu de sa mère, Jordan se raconte. Il trace dans l’air le dessin des souvenirs, entre sa mère et lui, entre elle, lui et le monde. C’est l’histoire d’un corps, des corps, qui se cherchent, se trouvent, se repoussent, s’entremêlent. Et à partir de cette expérience du corps physique, mais aussi émotionnel, il s’interroge sur l’être, le vivant, le soi, la barrière qui sépare la vie de la mort. Mais il ne faut pas se méprendre, c’est une trajectoire joyeuse, jubilatoire, que cette entrevue d’une vie passée dans le milieu artistique underground de Toronto, faite essentiellement d’amour. Un roman percutant, cru et plein d’enchantements !

Liminal, de Jordan Tannahill, La Peuplade, 21€

Le Garçon du phare // Album

Timothée s’ennuie. Il aimerait jouer que sa sœur. Mais rien à faire, c’est une adolescente, trop préoccupée par son téléphone. De rage, il déchire son papier peint et découvre un passage secret vers une falaise au bout de laquelle se trouve un phare. Un endroit parfait pour s’amuser ! Il y rencontre un garçon solitaire. Celui-ci lui raconte son histoire : il doit de sauver son peuple en traversant la mer, gardée par un monstre. Timothée fera preuve de beaucoup d’ingéniosité et de courage pour aider son nouvel ami. Un magnifique album, un hymne à l’imagination et au courage, une histoire de pirates et de légendes qui emportera les jeunes lecteurs ! A partir de 7 ans.

Le Garçon du Phare, Max Ducos, Sarbacane, 16,90 €

Au nom de l’ours // Roman Junior

Pas facile d’avoir des parents hippies. Pour Lucrèce, cela devient un calvaire le jour où elle rentre enfin au collège, après des années d’école à la maison. Mais tout pourrait bien basculer avec la construction d’un tunnel qui détruirait la montagne et l’habitat du dernier ours. Les préjugés de Lucrèce voleront en éclat et elle se découvrira peut être de nouvelles amitiés. Un roman qui fera vibrer les jeunes lecteurs avec du suspens, de l’aventure et de l’amitié ! A partir de 10 ans.
Au nom de l’ours, Catherine Dabadie, Actes sud junior, 13,80 €

Les Furtifs // Science-fiction française

Lorca et Sahar, deux rebelles qui luttent contre une société hypercapitalisée, voient leur couple imploser suite à la disparition de leur fille. Lorca est persuadé que celle-ci est partie avec les furtifs, des êtres quasi-mythologiques. Il devra faire face à ses limites, pour appréhender la puissance de vie de ces êtres insaisissables et ainsi tenter de renouer avec sa fille. Ce livre invente un présent en même temps qu’un futur, met de la force au cœur pour changer la trajectoire du monde, pour que demain demeure. Un livre iridescent profondément merveilleux et plein d’une joyeuse révolte.
Les Furtifs, Alain Damasio, La Volte, 25 €

L’Attaque du Calcutta-Darjeeling // Polar anglais

Un excellent polar historique sur fond de politique coloniale. Le capitaine Wyndham, tout juste arrivé à Calcutta, se voit confier une enquête autour du meurtre d’un bureaucrate anglais. Mais cette affaire est bien plus complexe qu’il n’y paraît : corruption, terrorisme, racisme… un mélange détonnant ! Le capitaine est accompagné par deux collègues que tout oppose : Digby, un flic blanc, anglais, arrogant, raciste, manipulateur, à la conclusion hâtive ; et Banerjee, un jeune indien, prodige de la police, dont la finesse d’esprit et l’efficacité redoutable seront les meilleurs atouts de Wyndham. Ces personnages dansent sur une musique endiablée, au son des heurts entre autorités et indépendantistes et de la pluie de la mousson. L’Attaque du Calcutta-Darjeeling nous emporte dans le passé de l’Inde coloniale, à l’atmosphère poisseuse et aux relents d’opium.

L’Attaque du Calcutta-Darjeeling, Abir Mukherjee, Liana Levi, trad. de l’anglais par Fanchita Gonzalez Battle, 21€

Le voyage du Capitaine Jim // Album

Une incroyable odyssée dans les fonds marins. Le Capitaine Jim et sa chienne Nénette ont une ferme sous-marine. Mais un jour, une baleine se prend dans la clôture électrique et projette Jim dans les grandes profondeurs. Il y rencontre plein d’êtres marins, tout à fait étonnants et découvre une ville enfouie où tout le monde est le bienvenu. Il remonte à sa ferme et la transforme en auberge des amis. Un album plein de fantaisie et un très grand coup de cœur, aux illustrations acidulées, captivantes et stupéfiantes ! À partir de 4 ans.
Le Voyage du Capitaine Jim, Claire et Hugo Zaorski, Sarbacane, 16,50€