Sans Silke // Littérature française

Elle avait 19 ans quand Silke est arrivée à « La Favorite » pour s’occuper de Ludivine, 9 ans. Une fillette un peu maussade, qui cherche l’admiration dans le regard de ses parents, quand eux ne vivent que par l’amour qu’ils se portent l’un à l’autre, incapables de laisser une place à leur enfant. Silke créera autour de Ludivine un monde rêvé, où embrasser les arbes, dessiner des animaux fabuleux, dormir à la belle étoile sont autant de petits bonheurs qui lui redonnent le sourire. Un très beau roman qui souligne les failles familiales, à la fois empli d’amertume et de solitude et de joie et petits plaisirs.

« Sans Silke », Michel Layaz, Editions Zoé, 16€