Le silence d’Ingrid Bergman // littérature française

Lorsque son compagnon s’effondre sous ses yeux, victime d’une crise cardiaque, Ingrid réagit à peine, lorsqu’il lui demande d’appeler les secours, elle ne sait pas utiliser son téléphone portable, lorsqu’il est emmené à l’hôpital, elle va chercher sa fille dans la petite maison et ensemble elles traversent pour la première fois la ligne blanche peinte sur le seuil de la porte d’entrée…  Durant les premières pages de ce roman l’ambiance est énigmatique, le lecteur est désorienté, dérouté, puis les pièces du puzzle s’assemblent pour former un récit psychologique vertigineux. Un roman captivant sur l’emprise et la résilience.

Le silence d’Ingrid Bergman, Denis Lachaud, Actes Sud, 21€