Rue des voleurs // poche

Après avoir été mis à la rue par sa famille, un jeune marocain trouve refuge au sein d’une organisation islamiste. Jeune et naïf, il n’a aucune idée des actions menées par ses nouveaux compagnons. Absorbé par ses romans policiers et ses rêves d’exil en Europe, il se retrouve malgré lui pris dans les tumultes du printemps arabe. Un roman poignant.
Rue des voleurs, Mathias Enard, Babel, 8,70€