Au printemps on coupe les ailes des oiseaux // Littérature française

Nous retrouvons dans ce roman deux femmes, Mariam et Kaouthar, qui n’ont a priori en commun que leur origine. Pourtant, au fil des pages, nous leur découvrons la même marque indélébile : l’espoir de liberté. Pas seulement la leur, celle d’un pays tout entier. Ce livre raconte l’héritage d’une génération égyptienne après les révolutions cairotes survenues 10 ans plus tôt. L’Histoire avec un grand H s’écrit par-delà les chiffres et les faits ; Marion Guénard nous rappelle avec brio qu’elle s’écrit avant tout par des personnes, animées de sentiments, de convictions. Autant de sentiments brillamment décrits dont sont animés ces personnages qui vous feront rire, pleurer et penser.

Au printemps on coupe les ailes des oiseaux, Marion Guénard, L’Aube, 20€