Peindre, pêcher et laisser mourir // littérature américaine

Jim Stegner est un peintre à succès, un contemplatif un peu solitaire, un grand amateur de pêche à la mouche, retiré au fin fond du Colorado depuis que sa fille a été assassinée. Il fait ce qu’il peut pour ne plus boire, pour se tenir à l’écart, à l’abri de cette violence qu’il sent parfois monter en lui. Mais tout vole en éclat le jour où il prend la défense d’une petite jument maltraitée. Traqué par la police et par un groupe de malfrats, c’est dans la peinture qu’il va se réfugier. Un roman magistral où la beauté de la nature côtoie la violence de l’homme.
Peindre, pêcher et laisser mourir, Peter Heller, Actes Sud, 23€