L’autre moitié du monde // littérature française

Toya grandit dans l’Espagne des années 30. Sa famille et tous les paysans du village travaillent pour les chatelains : une Marquise sans-cœur et son fils cruel et orgueilleux. La gamine, sauvage et déterminée, observe ces hommes et ces femmes se tuer au travail pour une misère, elle voit le jeune instituteur qui met de l’espoir dans les regards. Elle sent, avec appréhension et fascination, que le vent tourne. Des idées de révoltes commencent à s’immiscer, on parle syndicat, luttes sociales, on veut en finir avec la soumission. Partout dans le pays la colère gronde, des ouvriers gagnent leur liberté, pourquoi pas eux ? Avec une écriture magnifique, sobre et intense, Laurine Roux nous raconte à travers les yeux d’une enfant un pays qui souffre et se rebelle. Un roman d’une très grande force, qui dit l’amour, la tristesse et la haine, qui clame une fureur de vivre, quoi qu’il en coûte.

L’autre moitié du monde, Laurine Roux, Les éditions du Sonneur, 18€