J’ai couru sur le Nil // Littérature égyptienne

Alaa El Aswani signe un incroyable roman choral sur la révolution qui a déchiré l’Egypte en janvier 2011. Il raconte cette révolution, ses espoirs et ses désespérances ainsi que la répression qui blessa profondément le pays. Les personnages, tantôt lumineux, tantôt sombres, captent l’attention et la sensibilité du lecteur à coup sûr. Alaa El Aswani sonde toute la société égyptienne, allant des jeunes étudiants aux plus hauts gradés de la sécurité d’état. Un roman haletant, bouleversant et nécessaire.

J’ai couru vers le Nil, Alaa El Aswani, Babel, 10€