Archives de catégorie : A venir

Rencontre avec Delphine Coulin le vendredi 3 novembre à 19h30

 

 

« Les gens des associations lui avaient dit que plus de dix mille enfants migrants avaient disparu en Europe ces deux dernières années. Des milliers d’enfants comme elle, évaporés. Personne ne savait où ils étaient. Personne ne les réclamerait. »

Une fille dans la jungle (Éditions Grasset) est née de cette réalité annoncée en 2016 et dont se saisit Delphine Coulin. Ne pas en rester là, incarner ce terrible constat et humaniser la froideur d’un chiffre qui finit par ne plus toucher. Ces dix mille enfants deviennent Hawa et ses cinq amis, Elira, Milad, Jawad, Ibrahim et Ali, qui refusent d’évacuer la jungle de Calais. Ensemble, ils se cachent, rêvent et tentent leurs traversées vers l’Angleterre. Nous les suivons dans ce monde sans pitié mais qu’ils humanisent à la force de leurs sentiments et de leurs espoirs. Une fille dans la jungle est aussi l’histoire de cette rencontre entre eux et nous.

 

 

Libre en littérature : Enfance(s), du 18 octobre au 18 novembre 2017 dans les Cafés-librairies de Bretagne

 
Présente et insaisissable, l’enfance est un espace mouvant qui s’écrit au pluriel. Elle est, s’évapore, réapparaît incomplète, oubliée, ignorée, se reconstitue au fil du temps. Imaginer l’enfance, la mettre en scène, plonger dans l’histoire familiale, la réinventer, en gommer le flou, faire un pas de côté, retourner sur les chemins de sa jeunesse. Tenter d’en saisir la vérité, la réalité, les certitudes ou passer juste à côté. Avec nos invités, l’enfance(s) devient ici roman, poésie, roman graphique, œuvres plastiques et rencontres.

Café-lecture vendredi 27 octobre à 19h

Des livres, un thé bien chaud, et surtout des discussions passionnées autour de vos lectures !

Le prochain café-lecture n’a exceptionnellement pas de thème, mais porte sur la rentrée littéraire française.

 

Voici la liste des titres sélectionnés pour ce café-lecture :  (sur la base de la présentation de la rentrée littéraire faite en septembre)

Les auteurs qu’on ne présente plus :

Le jour d’avant, Sorj Chalandon, Grasset, 20,90€
Ils vont tuer Robert Kennedy, Marc Dugain, Gallimard, 22,50€
La beauté des jours, Claudie Gallay, Actes Sud, 22€
Taba-Taba, Patrick Deville, Seuil, 20€
Bakhita, Véronique Olmi, Albin Michel, 22,90€
Notre vie dans les forêts, Marie Darrieussecq, P.O.L, 16€
La chambre des époux, Eric Reinhardt, 16,50€
Mercy mary Patty, Lola Lafon, Actes Sud, 19,80€
Les bourgeois, Alice Ferney, Actes Sud, 22€
Dans l’épaisseur de la chair, Jean-Marie Blas de Roblès, Zulma, 20€
Zabor, Kamel Daoud, Actes Sud, 21€

Des auteurs à découvrir (ou à redécouvrir) :

Les attachants, Rachel Corenblit, Le Rouergue, 18,50€
Summer, Monica Sabolo, Lattès, 19€
Point cardinal, Leonor de Récondo, Sabine Wespieser, 20€
Les vacances, Julie Wolkenstein, P.O.L, 18,90€
Légende d’un dormeur éveillé, Gaëlle Nohant, Héloïse d’Ormesson, 23€
La nuit des béguines, Aline Kiner, Liana Levi, 22€
Un funambule sur le sable, Gilles Marchand, Aux forges de vulcain, 19,50€
Une fille dans la jungle, Delphine Coulin, Grasset, 18€
Niels, Alexis Ragougneau, Viviane Hamy, 20€
Et soudain, la liberté, Evelyne Pisier, Caroline Laurent, Les Escales, 19,90€
Sucre noir, Miguel Bonnefoy, Rivages, 19,50€
Souvenirs de la marée basse, Chantal Thomas, 18€

Les premiers romans :

Imago, Cyril Dion, Actes Sud, 19€
Neverland, Timothée de Fombelle, L’Iconoclaste, 16€
Ma reine, Jean-Baptiste Andrea, L’Iconoclaste, 17€
La fille du van, Ludovic Ninet, Serge Safran, 17,90€

Les sélectionnés pour les grands prix littéraires :

Un certain M. Piekielny, François-Henri Deserable, Gallimard, 19,50€
Un loup pour l’homme, Brigitte Giraud, Flammarion, 19€
Tiens ferme ta couronne, Yannick Haenel, Gallimard, 20€
L’art de perdre, Alice Zeniter, Flammarion, 22€
Nos richesses, Kaouther Adimi, Seuil, 17€
La serpe, Philippe Jaenada, Julliard, 23€
La disparition de Josef Mengele, Grasset, Olivier Guez, 18,50€