Archives de catégorie : L’agenda

La Nuit de la Lecture // Le Torticolis de la Lune

 

 

 

L’Embellie fête La Nuit de la Lecture. Pour ce bel événement, nous vous invitons, petits et grands, à venir écouter des contes au son de l’accordéon. A la nuit tombée, l’accordéon va résonné et la voix de Laura Moreau, conteuse et musicienne, va vous enchanter avec ses histoires de sorcières et de lune. Une belle rencontre pour réchauffer une longue soirée d’hiver !

 

Le torticolis de la lune est un spectacle de 45 minutes qui met en scène des contes sur la lune accompagnés de morceaux d’accordéon. Une lecture musicale qui vous donnera envie d’aller regarder le ciel avant de vous coucher, de plonger dans la nuit en ayant des points de repères comme la lune, de découvrir la bienveillance du monde nocturne et de faire de beaux rêves ! Un spectacle à destination des enfants et de leurs parents.

 

Les contes sont tirés du recueil bilingue français-anglais Le torticolis de la lune, écrit par Laura Moreau, illustré par Cathy Pupin et traduit en anglais par Danielle Moreau. Le recueil de contes sera en vente sur place.

 

Rendez-vous Samedi 19 janvier à 18h30.

Gratuit, sur réservation.

 

 

Café lecture // Vendredi 15 février à 19h

Des livres, un thé bien chaud, et surtout des discussions passionnées autour de vos lectures ! Nous partirons sur les traces de l’enfance et de l’adolescence, en route vers l’âge adulte.

 
Rendez-vous vendredi 15 février à 19h.

 
Gratuit, sur réservation.

 

 

 

  • Le dernier fleuve, d’Hélène Frappat, Actes sud, 20€

À travers l’épopée de deux jeunes frères solitaires aux origines mystérieuses, enfants sauvages littéralement surgis du paysage, et dans les plis d’un puissant et fantasmatique fleuve de fin du monde, une variation intemporelle autour d’«Huckleberry Finn». Une fugue initiatique qui échappe à tous les genres qui l’irriguent : roman d’aventures, récit d’avant la nuit, fable écologique, parabole quasi-biblique, cauchemar fantastique… Un retour à l’innocence de la narration. L’enfance de l’art.

 

  • Âpre cœur, de Jenny Zhang, Editions Picquier, 22€

Elles ont 7 ou 9 ans à New York. Elles partagent des lits à punaises et des parents chinois qui luttent chaque jour pour les nourrir, leur payer l’école et les faire grandir dans le rêve américain. C’est leurs voix qui nous parlent, spontanées, crues, bouleversantes, elles racontent une enfance dans les marges, le racisme et la violence quotidienne, et l’amour immense des parents qui les protège et les étouffe. C’est ainsi qu’elles apprennent à sortir de l’enfance avec une audace et une soif de vivre qui éclatent à chaque page.

 

 

  • Sans Silke, de Michel Layaz, Editions Zoe, 16€

Silke, 19 ans, se retrouve préceptrice de la petite Ludivine dans une maison de maître en pleine nature. Embrasser les arbres, apprendre à voler comme les oiseaux, dormir à la belle étoile… neuf mois durant, toutes deux vivront côte à côte dans un monde onirique, en marge des parents de Ludivine, absorbés par leur relation exclusive. On retrouve dans ce texte la fascination de Layaz pour l’enfance et sa mystérieuse innocence.

 

 

  • La vie des elfes, de Muriel Barbery, Folio, 7,90€

La vie des elfes raconte l’histoire de deux fillettes aux pouvoirs surnaturels, liées par une destinée commune. Elles ne se connaissent pas, et pourtant chacune, par des biais différents, est en contact avec le monde des elfes – monde de l’art, de l’invention, du mystère, mais aussi de l’osmose avec la nature, qui procure à la vie des hommes sa profondeur et sa beauté. Maria, la petite bourguignonne, peut parler aux arbres et aux animaux, et semble semer bonheur et prospérité sur son chemin. De son côté, Clara vit à Rome afin de développer son don pour la musique, qui lui permet de lire autant les partitions que les âmes. Mais une grave menace pèse sur l’espèce humaine. Mais que peut l’innocence de l’enfance contre l’avidité des puissants ?

 

 

  • Jeu Blanc, de Richard Wagamese, 10/18, 7,50€

Cloîtré dans un centre de désintoxication, Saul Indian Horse a décidé de raconter son histoire : son enfance au coeur du Canada, rythmée par les légendes ojibwées, la récolte du riz et la pêche ; son exil à huit ans avec sa grand-mère, suite à un hiver particulièrement dur ; son adolescence, passée dans un internat où des Blancs se sont efforcés d’effacer en lui toute trace d’indianité. C’est pourtant au coeur de cet enfer que Saul trouve son salut, grâce au hockey sur glace. Mais c’est sans compter le racisme qui règne dans le Canada des années 1970, même au sein du sport national.

 

 

  • Summer, de Monica Sabolo, Le Livre de Poche, 7,40€

Lors d’un pique-nique au bord du lac Léman, Summer Wassner, dix-neuf ans, disparaît. Elle laisse une dernière image : celle d’une jeune fille blonde courant dans les fougères, short en jean, longues jambes nues. Vingt-cinq ans ont passé. Son frère cadet Benjamin est submergé par le souvenir. Summer surgit dans ses rêves, spectrale et gracieuse, et réveille les secrets d’une famille figée dans le silence et les apparences. Comment vit-on avec les fantômes ?

 

Café-lecture // Vendredi 14 décembre à 19h

Appartenir à la terre

 

 

Des livres, un thé bien chaud, et surtout des discussions passionnées autour de vos lectures ! Nous vous donnons rendez-vous autour d’un thème : “Appartenir à la terre”. Ce thème interroge notre rapport à l’écologie et à la planète terre mais également à l’appartenance culturelle ou familial à un territoire.
Rendez-vous vendredi 14 décembre à 19h.
Gratuit, sur réservation.

 

 

  • Ecotopia, d’Ernest Callenbach, Éditions Rue de l’échiquier, 19€
    Trois États de la côte ouest des États-Unis décident de faire sécession et de construire, dans un isolement total, une société écologique radicale baptisée Écotopia. Vingt ans après, l’heure est à la reprise des liaisons diplomatiques entre les deux pays. Écotopia ouvre ses frontières à un journaliste américain. Au fil de ses articles envoyés au Times-Post , William Weston décrit tous les aspects de la société écotopienne. Quant à son journal intime, il révèle le parcours initiatique qui est le sien ; d’abord sceptique, voire cynique, William Weston vit une profonde transformation intérieure.

 

  • Les Jours de silence, de Phillip Lewis, Belfond, 22€
    Henry Aster s’était fait une promesse : ne jamais remettre les pieds à Old Buckram, son village natal perdu dans la vallée des Barrowfields, lui, l’amoureux des livres, l’apprenti écrivain. Pourtant, ses pas le reconduisent inexplicablement vers le foyer familial et vers sa mère vieillissante… Pour installer sa famille, Henry jette son dévolu sur une demeure fascinante, toute de verre et d’acier, que l’on prétend affligée d’une terrible malédiction, où il semble trouver le lieu rêver pour écrire le grand roman de sa vie. Mais le jour où sa mère disparaît, Henry plonge dans un puits sans fond de chagrin. Déstabilisé devant la figure paternelle ébranlée, Henry Junior, son fils, se met en quête de tous les stratagèmes possibles pour réveiller l’âme révolutionnaire de son père, prisonnier de la demeure familial.

 

  • Dans la forêt, de Jean Hegland, Éditions Gallmeister, 9,90€
    Nell et Eva, dix-sept et dix-huit ans, vivent depuis toujours dans leur maison familiale, au coeur de la forêt. Quand la civilisation s’effondre et que leurs parents disparaissent, elles demeurent seules, bien décidées à survivre. Il leur reste, toujours présentes, leurs passions de la danse et de la lecture, mais face à l’inconnu, il va falloir apprendre à grandir autrement, à se battre et à faire confiance à la forêt qui les entoure, remplie d’inépuisables richesses.

 

  • La Vallée seule, d’André Bucher, Le mot et le reste, 8,90€
    Tout commence aux premières heures de l’hiver, quand la vallée revêt son manteau de neige, cristallisant les formes, les sons et la vie elle-même. Ici, rien ne se décide sans l’accord tacite de la Nature qui impose, non sans magie, ses règles et ses caprices. Dans ce décor, des histoires et des vies se font et se défont au rythme des saisons. Tous les personnages sont intimement liés au milieu qui les entoure, comme au vieux cerf, animal mythique symbolisant la relation que chacun entretient avec la vallée.

 

  • Avant que naisse la forêt, de Jerôme Chantreau, Pocket, 6,95€
    Elle vivait là. Seule. Au milieu des bois. Libre ou prisonnière ? Sa mère. Sa mère dont les cendres reposent désormais dans une urne, entre ses mains. Mais Albert ne peut se résoudre à partir. Reprendre sa vie parisienne, loin de cette maison, de cette forêt, de la Mayenne où il prend ses racines. Les voix du passé l’obsèdent et l’ensauvagent.

 

  • Sanderling, Anne Delaflotte Mehdevi, Gaïa Éditions, 12€
    En voyage dans les étendues du Grand Nord, Landry s’attarde. Ses collègues paysans sont déjà rentrés et ont repris le rythme des cultures. À part la terre, rien n’attend Landry au pays. Et la terre, qu’attend-elle de lui ? Lorsqu’il rentre au bercail, c’est avec des envies de changement. Mais un nuage de cendres s’épaissit dans le ciel, annonciateur de bouleversements bien plus grands, pour l’homme comme pour le sanderling, un oiseau migrateur que Landry guette comme on espère le retour des saisons.

 

Rencontre avec Marie Sabine Roger // Vendredi 7 décembre à 19h30

Venez découvrir la romancière, à la plume détonante et singulière, Marie Sabine Roger ! Nous parlerons de son nouveau roman « Les Bracassées », un roman drôle, plein d’humanité et d’amitié qui raconte la rencontre entre deux femmes marginales, qui tentent tant bien que mal de vivre leur différence.

 

 

« Fleur et Harmonie : les prénoms des deux héroïnes du roman de Marie-Sabine Roger sont, disons… un peu trompeurs. Car Fleur, âgée de 76 ans, est une dame obèse et phobique sociale. Et Harmonie, 26 ans, est atteinte du syndrome de Gilles de la Tourette. En clair, son langage est ordurier et elle ne peut retenir des gestes amples et violents. Bientôt rejointes par une bande de « bras cassés » émouvants et drôles, elles vont nous entraîner dans une série d’aventures. Ce roman profondément humaniste donne une vision positive de la différence, refusant le regard excluant et prônant la chaleur du collectif.  »

 

 

 

Apprendre ou à jeter : réfléchir, agir, ne plus polluer

L’Embellie et l’association Roule ta Bille s’associent pour sensibiliser sur l’environnement et le zéro déchet. Nous profitons de la semaine européenne de réduction des déchets pour vous proposer plusieurs animations :

 

PROJECTION
« Qu’est-ce qu’on attend ? » de Marie-Monique Robin

SAMEDI 2 4 NOVEMBRE À 15H30
CINÉMA JEANNE D’ARC – 15 RUE DE LA MER
TARIF : 2€ – DURÉE ; 119MIN

Qui croirait que la championne internationale des villes en transition est une petite commune
française ? « Qu’est ce qu’on attend ? » raconte comment une ville d’Alsace de 2 200 habitants
s’est lancée dans la démarche de transition énergétique.
La projection sera suivie d’une discussion autour du film et de la transition.

 

 

RENCONTRE

« Tous pollués », un livre de RED! et S. Kerckhove

SAMEDI 24 NOVEMBRE À 19H30
L ‘EMBELLIE, LIBRAIRIE-SALON DE THÉ – 13 RUE JEAN DUPLESSIS
RÉSERVATION CONSEILLÉE

Mêlant ton mordant et trait ironique, Red! et Stéphen Kerckhove balaient les principales
sources de pollution en détournant les grandes oeuvres de l’histoire de l’art et mettent en
lumière l’urgence écologique face aux différentes formes de pollution. Nous vous attendons
pour débattre avec les auteurs. « Tous pollués »,éditions Le passager Clandestin, 7€

 

 

ATELIER

Furoshiki, Tawashi : emballage cadeau et éponge écolo

DIMANCHE 25 NOVEMBRE À 11H
L ‘EMBELLIE, LIBRAIRIE-SALON DE THÉ – 13 RUE JEAN DUPLESSIS
SUR RÉSERVATION – TARIF : 5€

Finis les sacs et les emballages en papiers, emballez vos cadeaux avec des tissus colorés !
Venez vous initier au Furoshiki pour des emballages écolo et originaux à placer sous le sapin.
Fabriquez un éponge zéro déchet en tissu de récup’ avec la technique du Tawashi.

 

 

CAFÉ PÉDAGOGIQUE

Le zéro déchet c’est simple ? Quatre familles témoignent

JEUDI 29 NOVEMBRE À 19H
BAR LES TONTONS NAGEURS – 24 AVENUE DE NOIRMOUTIER
SUR RÉSERVATION, NOMBRE DE PLACES LIMITÉ

L’association Roule ta Bille vous invite à participer à un café pédagogique pour vous informer et
débattre dans la bonne humeur sur la démarche zéro déchet.
Quatre familles vous font partager leurs expériences.

Exposition « Contez moi » d’Ingrid Raymond

 

 

Venez découvrir l’univers de l’artiste bernerienne Ingrid Raymond qui expose sur les murs de la librairie. Elle décline les contes de notre enfance, connus ou moins conus, avec des couleurs vives et un trait d’une grande précision. Elle joue avec la transparence du verre et la profondeur que lui offre ce support, rendant ainsi graphiquement la magie et le merveilleux de cet univers. Ne ratez pas cette exposition pleine de poésie !

 

 

Ingrid Raymond se forme à l’Ecole Boulle à Paris à partir de 2003. Elle suit ensuite une formation à Nantes, à l’école de trompe l’oeil et fresque et enfin à l’école de design de Nantes. Elle y découvre la peinture sur verre et s’intéresse aux vitrines pour l’aspect éphémère de cet art décoratif. Elle a d’ores et déjà réalisé 250 vitrines environ depuis 2013.

L’artiste s’inspire des mots. Les mots sont son premier outil, ils s’imposent à elle. Puis elle les manipule, les fait siens, les transforme en dessins. Pour cela, elle passe aussi par les livres, s’inspirant des histoires, des narrations.

 

 

 

 

Ingrid Raymond a réalisé notre vitrine de Noël. Bienvenu dans l’univers des contes ! Mais de quel conte s’est-elle inspiré ? A vous de deviner !

 

Atelier Zéro déchet : Furoshiki et Kawashi dimanche 25 novembre à 11h

Fini les sacs et les emballages en papiers, emballez vos cadeaux avec des tissus colorés ! Venez vous initier au Furoshiki pour des emballages écolo et originaux à placer sous le sapin. Cette technique japonaise permet à l’aide d’un carré de tissu noué de confectionner des sacs et des emballages réutilisables à l’infini ! Il existe de nombreuses techniques différentes, venez en découvrir quelques-unes.


Fabriquez un éponge zéro déchet en tissu de récup’ avec la technique du Tawashi. Egalement venue du Japon, cette technique permet de tisser des lavettes en utilisant des chutes de vieux vêtements. Stop aux éponges à la composition douteuse et à la durée de vie limitée, place au Tawashi pour nettoyer vos meubles, éviers, vaisselles etc.

Tarif de l’atelier : 2€

Sur inscription, nombre de place limité

 

 

 

 

Café-lecture // Vendredi 9 novembre à 19h

Pour ce premier café-lecture, nous nous retrouverons autour d’une sélection de romans de la rentrée littéraire. N’oubliez pas de réserver !

Et voici la liste :
– Un monde à portée de main, Maylis de Kerangal, Verticales, 20€
– Chien-Loup, Serge Joncour Flammarion, 21€
– A son image, Jerôme Ferrari, Actes Sud, 19€
– Frère d’âme, David Diop, Seuil, 17€
– Ca raconte Sarah, Pauline Delabroy Allard, Minuit, 15€
– La vraie vie, Adeline Dieudonné, L’Iconoclaste, 17€
– Dix-sept ans, Eric Fottorino, Gallimard, 20,50€
– Lèvres de pierre, Nancy Huston, Actes Sud, 19,80€
– Les Bracassés, Marie-Sabine Roger, Le Rouergue, 20€
– La tête sous l’eau, Olivier Adam, Robert Laffont, 16€
– Roissy, Tiffany Tavernier, Sabine Wespieser, 21€
– Omar et Greg, François Beaune, Nouvel Attila, 17€
– Isidore et les autres, Camille Bordas, L’Iconoclaste, 19,90€
– Tenir jusqu’à l’aube, Carole Fives, L’Arbalète, 17€
– L’hiver du mécontentement, Thomas B. Reverdy, Flammarion, 18€
– En nous beaucoup d’hommes respirent, M. A. Murail, L’Iconoclaste, 20€
– Le grand Nord-Ouest, Anne-Marie Garat, Actes Sud, 21,50€
– Et j’abattrai l’arrogance des Tyrans, M-F. Albecker, Forges de Vulcain, 18€
– Tous les hommes désirent naturellement savoir, N. Bouraoui, Lattès, 19€
– Là où les chiens aboient par la queue, Estelle-Sarah Bulle, Liana Levi, 19€

– Arcadie, Emmanuelle Bayamack-Tam, P.O.L, 19€

 

Rencontre « Tous pollués » // Samedi 24 novembre

L’Embellie vous invite à une rencontre avec les auteurs du livre « Tous Pollués » , Red! et Stéphen Kerckhove. L’ouvrage se présente comme un dialogue, sous forme de dictionnaire, entre un dessinateur et un écologiste. Red! détourne les grandes œuvres d’art de l’histoire de l’art en répondant aux textes de Stéphen Kerckhove qui met en lumière l’urgence écologique face aux différentes formes de pollution.

 

« La situation est connue ; le diagnostic partagé. Notre planète va mal. Les conditions qui ont rendu possible la vie sur Terre sont menacées. L’eau est souillée, l’air pollué, le climat déréglé, l’alimentation contaminée, la terre artificialisée. À terme, c’est la survie de nombreuses espèces végétales et animales, dont la nôtre, qui est en jeu. La parenthèse humaine pourrait ainsi se refermer si nous n’y prenons garde. Les menaces systémiques, qu’elles soient climatiques, énergétiques, génétiques, chimiques ou nanotechnologiques s’amoncellent. Face à cet écocide silencieux, l’heure est au sursaut.

 

Malbouffe, OGM, antibiotiques, perturbateurs endocriniens, pollution de l’air, nuisances sonores, déchets plastiques, nucléaire, transhumanisme… Le champ est vaste ! Le délégué général d’Agir pour l’environnement nous livre ici une mine d’informations utiles et synthétiques. Mêlant ton mordant et trait ironique, Red! et Stéphen Kerckhove balaient les principales sources de pollution et lèvent ainsi un coin du voile sur les contaminations auxquelles nous sommes exposés insidieusement. »
Nous vous attendons nombreux pour débattre avec les auteurs.

 

Gratuit, sur réservation. 

Le Cercle des poètes // 2018/2019

L’Embellie et Monique Guetta vous invite à une année en poésie.
Le Cercle des poètes est une série de rencontres autour de la poésie, durant laquelle Monique Guetta nous présentera un auteur, une oeuvre ou un courant poétique. Puis place à votre sensibilité littéraire : à vous de lire un poème, de partager votre enthousiasme pour ce texte. Ce sera l’occasion de partager votre sensibilité poétique, d’échanger les noms des poétesses et poètes qui vous font vibrer, et de (re)découvrir des hommes et des femmes de lettres connus et inconnus.

 

Cette animation est un cycle qui dure une année scolaire, à raison d’une rencontre par mois. Il faut s’inscrire pour le cycle entier.

 

Le premier Cercle des poètes se tiendra le vendredi 26 octobre 2018 à 19h.

La deuxième session se tiendra le vendredi 30 novembre 2018 à 19h.

La troisième session se tiendra le vendredi 25 janvier 2019 à 19h.

Gratuit sur réservation.