Archives de catégorie : L’agenda

Café-lecture // Etre femme dans le monde // Vendredi 03 avril à 19h

 

Le Silence d’Isra, Etaf Rum, L’Observatoire, 22€
PALESTINE, 1990. Isra, 17 ans, préfère lire en cachette et s’évader dans les méandres de son imagination plutôt que de s’essayer à séduire les prétendants que son père a choisis pour elle. Mais ses rêves de liberté tournent court : la jeune fille est mariée et forcée de s’installer à Brooklyn, où vivent son époux et sa nouvelle famille. La jeune fille autrefois rêveuse disparaît peu à peu face à la tyrannie de sa belle-mère et la pression étouffante de devoir donner naissance à un fils. BROOKLYN, 2008. Deya, fille d’Isra, 18 ans, est en âge d’être mariée. Ses grands-parents lui cherchent déjà un fiancé. Mais la révolte gronde en Deya, qui rêve d’aller à l’université.

 

Kim Jiyoung, née en 1982, Cho Nam-joo, NIL, 18,50€
Kim Jiyoung est une femme ordinaire, elle vit à Séoul avec son mari, de trois ans son aîné, et leur petite fille. Elle a un travail qu’elle aime mais qu’il lui faut quitter pour élever son enfant. Et puis, un jour, elle commence à parler avec la voix d’autres femmes. Que peut-il bien lui être arrivé ? En six parties, qui correspondent à autant de périodes de la vie de son personnage, d’une écriture précise et cinglante, Cho Nam-joo livre une photographie de la femme coréenne piégée dans une société traditionaliste contre laquelle elle ne parvient pas à lutter.

 

A mains nues, Amandine Dhée, La Contre Allée, 16€
La narratrice explore la question du désir et de l’ attachement à la lumière du parcours d’ une femme et de ses expériences sexuelles et affectives. Comment devenir et rester soi-même dans une société où les discours tout faits et les modèles prêts à penser foisonnent? La narratrice revisite toute sa vie, de l’ enfance à l’ âge adulte et se projette aussi dans la vieillesse. La réflexion féministe apparaît à chacun de ces âges de la vie.

 

Tous les hommes désirent naturellement savoir, Nina Bouraoui, Le Livre de Poche, 7,40€
« J’écris les travées et les silences, ce que l’on ne voit pas, ce que l’on n’entend pas. J’écris les chemins que l’on évite et ceux que l’on a oubliés. J’étreins les Autres, ceux dont l’histoire se propage dans la mienne, comme le courant d’eau douce qui se déverse dans la mer.  Je fais parler les fantômes pour qu’ils cessent de me hanter. J’écris parce que ma mère tenait ses livres contre sa poitrine comme s’ils avaient été des enfants. »

 

Éléni ou personne, Rhéa Galanaki, Cambourakis, 11€
Rhéa Galanaki suit la trajectoire d’Eléni Altamura-Boukouna, la première femme peintre grecque qui, au XIXe siècle, est allée étudier en Italie. La fréquentation des écoles étant alors interdite aux femmes, Eléni se grimait en homme pendant la journée, afin de pouvoir suivre les cours, dessiner des nus et obtenir un diplôme. Son déguisement l’a aussi contrainte à se créer une autre identité, sous le nom de Personne, un double auquel elle renonçait le soir, revêtant ses vêtements de femme, mais qui la hantera tout au long de son existence.

 

Platine, Régine Detambel, Babel, 6,90€
Comment Jean Harlow, premier sex-symbol du cinéma, a-t-elle pu être assassinée par un homme qui s’était suicidé cinq ans auparavant ? Comment a-t-elle pu achever le tournage de son dernier film, «Saratoga», avec Clark Gable, puisqu’elle était déjà morte et enterrée ? Et, surtout, qui était cette fille rongée par la lumière des projecteurs et par la maladie, définie par la seule beauté de ses seins ? En réinventant le destin de cette comédienne broyée qui fut le modèle de Marilyn Monroe, Régine Detambel grave au scalpel le flamboyant et impitoyable blason de l’oppression des femmes.

Café-Lecture // Lectures givrées // Vendredi 28 février à 19h

Rendez-vous vendredi 28 février à 19h pour des lectures qui piquent de froid ! 

 

 

Neiges intérieures, Anne-Sophie Subilia, ZOE, 16 €
Artémis. Seize mètres d’aluminium, douze tonnes, taillé pour les mers de glace. Pendant quarante jours, quatre architectes paysagistes embarquent sur ce voilier pour étudier le territoire du cercle polaire. En plein coeur d’une nature vertigineuse, mais soumis à un confinement qui ressemble à un huis-clos, ils vont être confrontés aux contraintes impitoyables tant du groupe qu’ils forment avec le capitaine du voilier et son adjoint que de ce désert glacé dont la nature est aussi toxique qu’ensorcelante.

 

Décimés, Elsa Godet, Éditions du Mont-Blanc, 16 €
Pour trouver enfin le repos, Alexia Leroy met le cap sur Chamonix. Elle pose ses bagages dans une auberge où se sont également donnés rendez-vous un groupe de randonneurs. Eux ne sont pas là pour admirer les montagnes, mais pour les braver. Accompagnés de Ludovic, guide local, ils partent à l’assaut des sommets et des glaciers, tandis qu’Alexia observe leur curieux manège. Mais elle se retrouvera au cœur de leurs aventures. Une crevasse qui engloutit une cordée, des cristaux qui disparaissent d’une paroi, il n’en faudra pas plus pour attiser la curiosité de la jeune femme.

 

La Fille sans peau, Mads Peder Nordbo, Actes sud, 22,80 €
Nuuk, Groenland, 2014. Une découverte sensationnelle fait frémir la petite communauté : le corps d’un viking est extrait de la glace, en parfait état de conservation. Mais le lendemain, le cadavre a disparu et on retrouve l’agent de police qui montait la garde nu et éviscéré comme un poisson. Le journaliste Matthew Cage et la chasseuse de phoques Tupaarnaq vont s’associer pour tenter de faire la lumière sur ce dont personne n’a envie de parler. Et à Nuuk, les secrets les plus tordus sont les mieux préservés, comme figés dans la glace par un pergélisol impitoyable

 

Le Berger de l’Avent, Gunnar Gunnarsson, Zulma, 6,95 €
Comme chaque année depuis vingt-sept ans, Benedikt part avec ses deux fidèles compagnons (son chien et son bélier), pour ramener les moutons égarés avant que l’hiver ne s’abatte pour de bon sur les terres d’Islande. Ils cheminent sur des chemins de montagne, dans ce royaume de neige où la terre et le ciel se confondent, avec pour seuls guides quelques rochers et le ciel étoilé. Mais cette année, le blizzard furieux les prend en embuscade, lui qui vous aveugle, vous lacère et vous coupe le souffle. Mais leur seul objectif : ramener les brebis égarées.

 

Plein Hiver, Hélène Gaudy, Babel, 7,80 €
La rumeur a très vite parcouru les rues de Lisbon, petite ville des États-Unis : David Horn est revenu. Tout le monde observe le jeune homme disparu quatre ans auparavant, les uns curieux, les autres perplexes, quelques-uns effrayés. Dans les brumes du grand Nord, dont l’humidité ouatée semble propre à étouffer les passions, Hélène Gaudy observe les frémissements et les sursauts d’adolescents prisonniers de vies qu’ils rêvent de changer. Rendez-vous le 05 février pour rencontrer Hélène Gaudy, autour de son roman Un Monde sans rivage qui rentre également dans notre thématique.
Les Fiancés de l’hiver, Christelle Dabos, Pôle Fiction, 8,65 €
Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l’Arche d’Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. A quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d’un complot mortel.

 

Payer la Terre, Joe Sacco, Futuropolis, 26 €
En 2015, Joe Sacco s’est rendu par deux fois dans les territoires du Nord-Ouest du Canada, au-dessous de l’Arctique. Il est allé à la rencontre des Denes, un peuple autochtone. L’auteur nous raconte l’histoire de ce peuple, ses traditions, restées intactes pour certaines, les premières rencontres avec les Anglais. Pendant longtemps, les peuples indigènes du Grand Nord, vivant sur des terres non propices à la colonisation agricole, restèrent livrés à eux-mêmes, jusqu’à ce que la découverte de pétrole et d’or incite le gouvernement à officialiser son autorité sur eux, comme sur leurs terres. A cette période, les autorités s’appropriaient les territoires, non plus par les massacres, mais cliniquement, méthodiquement, et de façon administrative – grâce à des traités. En lisant ceux-ci, on n’échappe pas à l’impression que les « Indiens » ont donné la terre où ils vivaient en échange de la promesse d’une annuité de quelques dollars, de quelques outils et de médailles pour ceux qui se disaient leurs chefs. Aujourd’hui, la fracturation hydraulique ajoute la pollution à la spoliation initiale.

Un Monde sans rivage, voyage aux confins du monde // Mercredi 5 février à 19h30

Cet hiver, L’Embellie vous embarque vers les paysages glacés du Grand Nord. Pour cette première animation, Hélène Gaudy, autrice du roman « Un Monde sans rivage » publié chez Actes sud viendra nous parler de l’exploration polaire de S. A. Andrée, une tentative tragique de rejoindre le pôle nord à la fin du XIXe siècle. Elle nous emportera dans des mondes d’une blancheur immaculée, nous parlant d’espoir et de désir. Ne manquez pas cette rencontre !

 

Rendez-vous le Mercredi 5 février à 19h30.
Gratuit, sur réservation.

 

 

Résumé :

À l’été 1930, sur l’île Blanche, la plus reculée de l’archipel du Svalbard, à la faveur d’une exceptionnelle fonte des glaces, réapparaissent les vestiges d’une expédition polaire partie plus de trente ans auparavant : en 1897, Salomon Andrée, Knut Frænkel et Nils Strindberg tentaient d’atteindre le pôle Nord en ballon et disparaissaient dans des circonstances mystérieuses. Sur le campement des explorateurs, plusieurs rouleaux de négatifs. À partir des photographies sauvées et du journal de l’expédition, Hélène Gaudy imagine le périple de ces trois hommes et mène une réflexion aussi profonde que poétique sur l’esprit d’aventure et la lutte contre l’effacement.

Nuit de la lecture // Samedi 18 janvier à 19h

L’Arbre aux mots

 

Pour cette nouvelle Nuit de la lecture, placée sous le signe du partage, L’Embellie vous invite à une lecture participative. Venez partager un texte, une citation, un poème, un extrait de roman ! Vous serez libre de lire vous-même votre extrait ou de confier la lecture à la libraire.
Merci de nous transmettre les textes avant le 8 janvier !

 

Rendez-vous le samedi 18 janvier à 19h.
Gratuit, sur réservation.

Polaire, l’ours solitaire // Lecture – atelier // Mercredi 12 février à 15h

L’Embellie invite les enfants à une lecture-atelier. Nous commencerons par lire une histoire : Polaire, l’ours solitaire de Khoa Lê paru chez NuiNui.

Voici le résumé : « Un petit ours polaire se retrouve tout seul : sa mère a disparu, peut-être victime de la fonte des glaces. Au cours de son errance solitaire, il rencontre une enfant, qu’il appelle « Amie ». Tous deux deviennent inséparables, mais un jour, sous l’aurore boréale, la petite rejoint d’autres enfants. Polaire reprend son voyage en quête de sa maman. Les mois passent. Il est grand, maintenant… L’hiver revient et il croise de nouveau Amie : c’est l’aurore, et même si elle n’apparaît que l’hiver, elle n’a cessé de veiller sur lui. Quelque part, au milieu des neiges du pôle Nord, un ours s’assied tranquillement pour profiter du beau ciel d’hiver qu’illumine l’aurore boréale. Mais le réchauffement climatique menace sa survie : qui sait combien de petits ours risquent de se retrouver tout seuls ou de mourir à cause de la fonte des glaces ?… »

A la suite de cette histoire, nous proposerons un atelier autour de l’ours polaire et de sa survie : quel est son environnement, que lui faut-il pour vivre, pourquoi est-il menacé ? Et qu’est ce que les enfants peuvent faire pour aider l’ours polaire a gardé une place sur terre.

Rendez-vous mercredi 12 février à 15h.

Gratuit, sur réservation. 

 

Exposition ISLANDE // A partir du 4 février

A partir du 4 février, nous vous invitons à venir découvrir les très belles photographies de Laurence Gourdel autour de l’Islande. Des paysages étonnants, entre roche, glace mais aussi de très beaux espaces colorés, parmi les habitations et la faune.

 

Présentation de Laurence Gourdel, la photographe :

« Depuis toujours passionnée de nature de de photos, j’ai réuni ces 2 passions par la pratique de photos naturalistes… Un voyage en Islande est un émerveillement pour les yeux tant la nature y est restée sauvage et proche. Ma gageure est de montrer la beauté d’un animal, d’une plante, d’un paysage. On en a tellement besoin dans ce monde incertain et ceci me donne des raisons et la force de me battre pour conserver nos milieux naturels, naturellement si beaux ! « 

 

Apéro-lecture avec Daniel Maximin // Samedi 11 avril à 12h30

 

 

 

Apéro-lecture avec Daniel Maximin, romancier, essayiste, poète à l’occasion du spectacle de jazz L’âge des forêts vierges créé par la musicienne Élizabeth Paniez* et inspiré des textes du poète extraits de son recueil L’invention des désirades et autres poèmes (Éditions du Seuil). La force poétique de Daniel Maximin naît en Guadeloupe, île nature puissante, île entre terre et mer, volcan entre terre et feu. Quatre éléments, l’enfer et le paradis, l’isolement et cet écho fédérateur, source de toutes les inspirations, de toutes les imaginations. L’esprit des Caraïbes qui souffle d’île en île, féconde les écritures, fait jaillir l’ailleurs, irrigue une culture et une musique partagées.

 

Autour de poèmes inédits, de ses recueils, de ses amitiés en poésie, venez partager l’univers singulier, humaniste et profond de Daniel Maximin.

 

Gratuit, sur réservation

Je suis trop humide pour sentir le roussi. Le feu me passe en plein cœur mais je ne suis pas le feu. Seulement une porteuse d’eaux et de flammes, en sources et en chutes, sans lesquelles l’île ne pourrait pas respirer, et serait prisonnière entre nuages et mangrove, entre marais et marées, avec des talons de boues aux ailes des feuillages. Les pierres précieuses fondent à mon cou, mais ma bouche est fragile et je ne suis pas l’enfer**

 

Et pour l’avenir, réserve à tes lèvres un mot chaud un silence et un mot frais

Avec une harmonie d’odeurs de saveurs et couleurs tissées entre tes mains? ***

 

*Pour le spectacle L’âge des forêts vierges : information et réservation auprès de L’Espace Coeur en Scène : rouans.fr. Cet événement est co-organisé par la commune de Rouans, le Collectif Spectacle de Retz et l’association Musique et Danse en Loire-Atlantique.

 

** Extrait de Soufrière (in L’invention des désirades et autres poèmes, Éditions du Seuil) mis en musique par Arthur H et Nicolas Repac dans le très bel album l’or noir (naïve, 2012).

***Poème inédit de Daniel Maximin que nous remercions infiniment pour ce cadeau et la confiance qui l’accompagne.

 

 

« Chère Mamie », lecture et atelier // Vendredi 3 janvier à 15h

 

 

 

 

 

Après la lecture de l’album « Chère Mamie », les enfants sont invités à venir écrire collectivement une lettre à leur grand-mère pour Noël ou la nouvelle année. Ils pourront repartir avec la lettre et un jolie dessin.

 

Rendez-vous le vendredi 3 janvier à 15h.

A partir de 3 ans
Gratuit, sur réservation

 

 

Cette animation vous est proposée dans le cadre du Prix des Petits Lecteurs de bord de mer.

 

 

 

Café Lecture // Vendredi 10 janvier à 19h

 

L’Italienne qui ne voulait pas fêter noël, Jérémie Lefebvre, Buchet Chastel, 16 €
Francesca a quitté Palerme pour étudier la littérature à la Sorbonne. Suite à un défi amoureux, elle relève le pari d’annoncer à sa famille qu’elle ne réveillonnera pas avec eux. Comme au début d’un film d’horreur, Francesca débarque à Palerme sans se douter un instant des catastrophes qui s’apprêtent à déferler sur elle. Sa mère, son père, son frère et sa soeur vont, tout en prétendant accepter ses choix, s’employer à la faire changer d’avis, et recourir aux moyens les plus loufoques et les moins loyaux… Cette plongée cocasse dans une famille sicilienne d’aujourd’hui ne serait-elle pas aussi une exploration de nos propres névroses, de notre rapport à la tradition, à l’appartenance – et à la gastronomie ?

 

 

Salut à toi ô mon frère, Marin Ledun, J’ai Lu, 7,60 €
La fantasque tribu Mabille-Pons : Charles, clerc de notaire pacifiste, Adélaïde, infirmière anarchiste et excentrique, et six enfants dont trois adoptés. Le quotidien comme la bourrasque d’une fantaisie bien peu militaire. Jusqu’à ce 20 mars 2017 où Gus, le petit dernier, manque à l’appel. L’incurable gentil a disparu et est accusé du braquage d’un bureau de tabac de Tournon. Branle-bas de combat ! Il faut faire grappe, fourbir les armes des faibles, défaire le racisme ordinaire de la petite ville bien mal pensante, lutter pour le droit au désordre, mobiliser pour innocenter Gus, lui ô notre frère.

 

 

Abigaël, Magda Szabó, Le Livre de poche, 8,70 €
Gina ira en pension. Son père adoré l’a décrété sans donner la moindre explication. Elle doit oublier son ancienne vie et rejoindre, dans la lointaine province, Matula, une institution calviniste très stricte. Enfant gâtée, rétive aux règles, elle est vite mise en quarantaine. L’adolescente finit par confier ses malheurs à Abigaël, la statue qui se dresse au fond du jardin. Car selon l’antique tradition, Abigaël aide tous ceux qui le souhaitent.

 

 

Isidore et les autres, Camille Bordas, Inculte, 9,90 €
Difficile à onze ans de trouver sa place dans une famille de surdoués, surtout lorsqu’on se contente d’être « normal ». Entouré de cinq frères et soeurs qui dissertent à table des mérites comparés de Deleuze et Aristote, Isidore recherche d’abord l’affection de son meilleur ami, monument de douceur : son canapé. Dans sa famille, seul Isidore est capable d’exprimer des émotions, de poser les questions que les autres n’osent pas formuler. Et lorsqu’un drame survient, il est le seul capable d’écouter et réconforter son prochain.

 

 

Valentine ou la belle saison, Anne-Laure Bondoux, Pocket, 7,90 €
À 48 ans et demi, divorcée et sans autre travail que l’écriture d’un guide pour les 9/13 ans sur la sexualité, Valentine décide de s’offrir une parenthèse loin de Paris, dans la vieille demeure familiale. Là-bas, entourée de sa mère Monette et du chat Léon, elle espère faire le point sur sa vie. Mais à la faveur d’un grand ménage, elle découvre une série de photos de classe barbouillées à coups de marqueur noir. Ce mystère la fait vaciller. Et quand son frère Fred débarque, avec son vélo et ses états d’âme, Valentine ne sait vraiment plus où elle en est. Une seule chose lui semble évidente : elle est arrivée au terme de la première moitié de sa vie. Il ne lui reste plus qu’à inventer – autrement et joyeusement – la seconde.

 

 

Les Jours de silence, Phillip Lewis, 10/18, 8,80 €
Appalaches, années 1950 à 2000. Alors qu’il s’était promis de ne jamais revenir dans son village natal, Henry Aster, bientôt père et apprenti écrivain décide de retourner vers le foyer familial et sa mère vieillissante…Installé avec sa femme et leurs enfants dans une maison superbe mais maudite, il tente d’écrire le roman de sa vie. Le décès de sa mère l’anéantit. Son fils tentera de lui redonner goût à la vie mais il disparaît avec son manuscrit. Bouleversé par le départ de son père, Henry Jr s’enfuit à son tour à la recherche de celui-ci…

Lecture avec les éditions Pneumatiques // Samedi 14 décembre à 19h30

L’Embellie vous  invite à venir découvrir les éditions pneumatiques autour d’une lecture. Des textes courts, lus à voix hautes, sous forme de spectacle qui ne manqueront pas de vous enchanter, de vous étonner, de vous émouvoir.

 

 

Rendez-vous Samedi 14 décembre à 19h30.

Gratuit, sur réservation. 

 

 

 

Les Editions Pneumatiques, c’est quoi ?

Les Editions Pneumatiques ont été créées en décembre 2017 à l’initiative de professionnels de la nouvelle et de la lecture.

Pourquoi Pneumatiques ?

Parce que c’est une maison d’édition qui a la particularité de publier des textes courts (nouvelles) et de les transmettre, à l’image des messages envoyés en « pneus » dans les tuyaux entre 1850 et 1960 environ.

La transmission est la grande particularité (…outre la qualité des textes choisis !) des Editions Pneumatiques. Pour cela, elle développe la collection d’OLP (Objets Littéraires Postaux) créée par Dominique Huet au sein de l’association Aé. Ces OLP sont des livres/cartes postales.

La transmission se fait également dans le mode de promotion et distribution de ses ouvrages : Les Editions Pneumatiques font appel à des comédiens professionnels pour se déplacer dans les structures du livre (librairies, bibliothèques, cafés, et même chez l’habitant) pour y faire des lectures des ouvrages édités.