Archives de catégorie : Romans/polars

Mrs Hemingway // Littérature anglaise

Dans ce roman, Naomi Wood se pense sur les quatre femmes qui ont partagé la vie d’Ernest Hemingway. Hadley, Tif, Martha et Mary ont toutes passionnément aimé l’écrivain aventurier, chacune à leur manière. Naomi Wood réussit avec brio à nous faire revivre à la fois la frivolité des années folles et les grands bouleversements historiques de la première moitié du XXe siècle. L’autrice donne une profondeur intime au personnage public d’Ernest Hemingway. Un beau roman !

Mrs. Hemingway, Naomi Wood, Folio, 7,90€

Mon cœur vient du désert d’Atacama // Science-fiction

Et si les robots étaient l’avenir de l’humanité ? Capable de se relier à un Tout, plus grand qu’eux, ils prendraient soin les uns des autres et de leur planète. Récit de trois générations de femmes, ce roman est aussi une réflexion sur la maternité, la procréation, le destin, la descendance, l’apprentissage de l’amour. Avec une dose de provocation et un style accrocheur, Juliette Bouchet signe un post-apo cyberpunk génialissime !

Mon coeur vient du désert d’Atacama, Juliette Bouchet, Sable Polaire, 19 €

 

Ma reine // Littérature française

Un jour, Shell, 12 ans, décide de partir « faire la guerre » pour éviter que ses parents ne le placent en institut. Il quitte la station service où il a grandi, escalade la montagne voisine, et sur le plateau, se retrouve nez à nez avec Viviane. Viviane a son âge, elle est fantasque, impérieuse, imaginative. Mais surtout, avec elle il n’est pas ce garçon un peu lent, qui pense de travers et attire les moqueries. Pour elle il est prêt à tout, elle est « sa reine », sa seule amie. Un premier roman éblouissant, qui marque les esprits, où les thèmes de la différence, de l’enfance, de la liberté sont abordés avec justesse et sensibilité.

Ma reine, Jean Baptiste Andrea, Folio, 7,40€

Les soeurs aux yeux bleus // Littérature française

Après la mort de sa femme, Léonard Sézeneau se retrouve seul avec ses cinq enfants. Les deux garçons partiront en pension, tandis qu’il emmènera les trois filles et Livia, leur gouvernante, dans ses pérégrinations. Fin XIXème, de Saint Petersbourg à Paris, en passant par La Bernerie en Retz, le destin de trois sœurs partagées entre leur amour pour un père possessif et leur désir de liberté. Dans une France qui se transforme, le beau portrait de femmes qui aspirent à davantage d’indépendance et de considération. Sur fond de secret de famille, une belle suite à La gouvernante suédoise, mais qui peut se lire complètement indépendamment.

Les sœurs aux yeux bleus, Marie Sizun, Arléa, 20€

Sans Silke // Littérature française

Elle avait 19 ans quand Silke est arrivée à « La Favorite » pour s’occuper de Ludivine, 9 ans. Une fillette un peu maussade, qui cherche l’admiration dans le regard de ses parents, quand eux ne vivent que par l’amour qu’ils se portent l’un à l’autre, incapables de laisser une place à leur enfant. Silke créera autour de Ludivine un monde rêvé, où embrasser les arbes, dessiner des animaux fabuleux, dormir à la belle étoile sont autant de petits bonheurs qui lui redonnent le sourire. Un très beau roman qui souligne les failles familiales, à la fois empli d’amertume et de solitude et de joie et petits plaisirs.

« Sans Silke », Michel Layaz, Editions Zoé, 16€

Par-delà la pluie // Roman noir

Victor del Arbol passe du polar au roman noir en plongeant au plus profond de l’âme humaine et de ses tourments. Un grand roman entre le Maroc, l’Espagne et la Suède, des personnages en quête de sens, qui ont en commun des cicatrices d’enfance encore brûlantes. Des individus qui malgré la vieillesse, la maladie, la violence ou la prostitution ont la rage de vivre.

Par-delà la pluie, Victor del Arbol, Actes sud, 23 €

La maîtresse de Carlos Gardel // littérature hispanique

Micaela vit à Porto Rico dans les années 30. Petite-fille de guérisseuse, élève infirmière, elle est passionnée de botanique et se rêve médecin. Elle évoque sa courte relation avec le maître du tango, Carlos Gardel, qui la fera quitter les bas-fonds de l’île pour une parenthèse de passion et de luxe.

Un superbe roman, mêlant tradition et modernité, art et science, misère et célébrité pour nous offrir un très beau destin de femme.

 

La maîtresse de Carlos Gardel, Mayra Santos-Febres, Zulma, 22.50€

Manifesto // Littérature française

Manifesto valse avec la mort. Et la mort valse avec l’art. Leonor de Recondo raconte les derniers instants de son père, s’essoufflant petit à petit après une longue maladie. Ce texte est d’une grande beauté. Il s’en dégage une tendresse émouvante, une volonté de voir la vie comme elle est, de rendre compte d’une vie, moments après moments, comme les souvenirs remontent à la surface de la mémoire. Il y a une certaine lucidité face à la vie qui s’échappe. C’est, incontestablement, un livre d’amour qu’offre à lire Leonor de Recondo, amour qui est le prolongement d’une vie.

Manifesto, Leonor de Recondo, Sabine Wespieser, 18€

Sans lendemain // Polar

Sans lendemain est une histoire de désirs et d’interdits. Jake Hinkson signe un roman noir où le désir se heurte à la morale et à la loi. Il brosse un portrait cruel de l’Arkansas des années 50-60 dans lequel les femmes sont bridées, reléguées aux seconds rôles. On s’accroche à ce récit. On suit l’héroïne avec suspens. Et on se laisse aller, comme elle, aux événements qui semblent inéluctables.

Sans lendemainJake Hinkson, Gallmeister, 8,40€

Chine, retiens ton souffle // polar

Qiu Xialong nous transporte dans Shangaï, ravagé par l’argent et la corruption, mais surtout par le smog, ce brouillard rempli de particules fines qui empoisonne la population. Avec une enquête qui mêle le drame familial et les malversations politiques, Qiu Xialong manifeste encore son militantisme. Il poursuit sa croisade littéraire contre la corruption du gouvernement chinois, dénonçant encore l’hypocrisie et la chape de plomb qui entoure le problème de la pollution atmosphérique en Chine.

Chine, retiens ton souffle, Qiu Xiaolong, Liana Levi, 19€