Archives de catégorie : Polar et Imaginaire

L’attaque du Calcutta Darjeeling // Polar anglais

Un excellent polar historique sur fond de politique coloniale. Le capitaine Wyndham, tout juste arrivé à Calcutta, se voit confier une enquête autour du meurtre d’un bureaucrate anglais. Mais cette affaire est bien plus complexe qu’il n’y paraît : corruption, terrorisme, racisme… un mélange détonnant ! Le capitaine est accompagné par deux collègues que tout oppose : Digby, un flic blanc, anglais, arrogant, raciste, manipulateur, à la conclusion hâtive ; et Banerjee, un jeune indien, prodige de la police, dont la finesse d’esprit et l’efficacité redoutable seront les meilleurs atouts de Wyndham. Ces personnages dansent sur une musique endiablée, au son des heurts entre autorités et indépendantistes et de la pluie de la mousson. L’Attaque du Calcutta-Darjeeling nous emporte dans le passé de l’Inde coloniale, à l’atmosphère poisseuse et aux relents d’opium.

L’Attaque du Calcutta-Darjeeling, Abir Mukherjee, Liana Levi, trad. de l’anglais par Fanchita Gonzalez Battle, 8.50€

Carnets d’enquête d’un beau gosse nécromant // Polar coréen

Carnets d’enquête d’un beau gosse nécromant est un titre à prendre au second degré. Tout comme ce récit qui nous offre une enquête délurée avec des personnages hauts en couleurs : un chamane escroc, accroc aux costumes hors de prix et à la posture de dandy ; une hackeuse virée du FBI pour consommation excessive de jeux vidéos ; un truand au grand cœur ; ou encore une inspectrice exceptionnelle surnommée « Han Fantômette ». Tous ces personnages se retrouvent embarqués dans une enquête burlesque, mais des plus sérieuses, mettant en scène les conglomérats coréens, les starlettes de K-pop et le tragique des vies bafouées. Un polar drôle, décapant et parfois décapé, parfait pour décompresser !

Carnets d’enquête d’un beau gosse nécromant, Jung Jaehan, Matin Calme, 20.90€

Dans l’ombre du brasier // Polar français

Hervé Le Corre nous fait revivre la semaine sanglante de la Commune de Paris dans une atmosphère de chaos. A l’horreur des combats se superposent l’horreur des bas-fonds parisiens, des bandits, des brigands, dérangés ou marginaux. Parmi une faune avide de pouvoir et de violence, quelques ombres d’espoir se battent pour une justice sociale et un ordre retrouvé. Hervé Le Corre trace la trajectoire d’hommes et de femmes à la rage de vivre exemplaire et à l’espoir (presque infini).

Dans l’ombre du brasier, Hervé Le Corre, Rivages, 10€

La Mauvais Chemin // Polar espagnol

Complots, polar et rock’n roll ! Le deuxième roman de Mikel Santiago est un polar haletant que l’on dévore. Il tient le lecteur en haleine avec une montée fulgurante du suspens. Sur paysage de Provence, un large complot s’organise. Mais ne serait-ce pas plutôt la paranoïa de Bert Amandale qui se réveille ? Il soupçonne ses adorables voisins en polo et mocassins. Tant de bienveillance cache forcément le pire !

Le Mauvais Chemin, Mikel Santiago, Babel, 9,80€

Janvier noir // Polar écossais

Glasgow, années 70. L’inspecteur McCoy est témoin de l’assassinat d’une femme par un très jeune homme. L’enquête va le mener lui et son adjoint des quartiers mal famés de la ville aux grands domaines bourgeois. Les meurtres s’enchaînent, l’enquête est complexe, et ramène McCoy à un passé qu’il aurait préféré oublier. Un polar très noir, où flics et voyous partagent un goût pour l’alcool, la drogue et les prostituées. Un premier volet captivant.

Janvier noir, Alan Parks, Rivages, 10€

Mamie Luger // Polar français

Berthe, 102 ans, se fait arrêter par la police pour avoir tiré dans les fesses de son voisin. Durant son interrogatoire, les policiers découvrent qu’elle a enterré cinq corps dans sa cave. Cette féministe pétaradante passe aux aveux, et raconte avec un humour décapent sa vie de femme qui voulait être libre à une époque où dominait le patriarcat. Un récit haletant et un personnage aussi drôle qu’émouvant auquel on ne peut que s’attacher !

Mamie Luger, Benoût Philippon, Le Livre de poche, 7.90€

L’Incivilité des fantômes // SF américaine

Aventurez-vous dans une incroyable odyssée dans un vaisseau où l’esclavagisme règne en maître pour maintenir un ordre odieux afin d’acheminer l’humanité vers un nouveau monde habitable. Rivers Solomon revisite le thème de l’arche stellaire y insérant différents thèmes bien contemporains : le machisme, le racisme, le genre, la ségrégation. Elle nous offre un texte politique porté par une histoire captivante et un univers génialement construit.

L’Incivilité des fantômes, Rivers Solomon, Aux forges de Vulcain, 20€

Le Poids des morts // Polar espagnol

Immense coup de cœur pour ce polar ! Le Poids des morts est le premier roman de Victor Del Arbol. Mais la plume de l’écrivain y est déjà tellement affûtée. On y retrouve les obsessions de l’auteur : l’impossibilité d’échapper au passé et les secrets toujours révélés. Dans ce roman qui s’inscrit dans l’Espagne franquiste, Victor Del Arbol dévoile tout son sens tragique tout en fuyant l’apitoiement. Il taille au couteau la noirceur de l’âme humaine, décrit l’horreur de la dictature, comme un cri de guerre. Il dépeint un temps d’abjection absolue où le Mal n’est plus une notion mythologique mais un liquide qui irrigue les corps et ne peut se dissoudre que dans le sang versé. Un temps où les femmes appartenaient à la cruauté des hommes et n’étaient que les instruments de cette cruauté. Lu en un jour, d’une traite, sans pouvoir le lâcher !

Le Poids des morts, Victor Del Arbol, Actes sud, 22€

Et le mal viendra // Polar français

Comment un homme humaniste se retrouve-t-il à la tête d’une armée d’éco-terroristes ? Comment passe-t-on de la lutte pacifiste à la lutte armée ? Un excellent polar aux personnages complexes et passionnants, qui pause les ambiguïtés de l’engagement écologique, les dérives autant que le désespoir d’une population consciente de l’urgence. C’est prenant, dérangeant aussi, tant on s’identifie aux personnages. A lire !

Et le mal viendra, Jérôme Camut et Nathalie Hug, Pocket, 8.70€

Les Militantes // Polar français

Claire Raphaël nous offre un roman policier d’une précision exceptionnelle. Avec Les Militantes, nous entrons au sein d’une équipe de flics, entre agents de terrain et police scientifique, qui fera tout pour élucider une affaire de meurtres en série. Mais qu’est-ce qui relie ces meurtres de femmes ? Le pouvoir, la volonté, le militantisme ? Le personnage principal, Alice, balisticienne, pose un regard sans concession sur ces semblables, un regard aiguisé, perçant, parfois teinté de cynisme. Mais c’est son apparente froideur, qui lui permettra de dévoiler les rouages d’un meurtrier insoupçonnable.

Les Militantes, Claire Raphaël, Le Rouergue, 18€