Archives de catégorie : Littérature

Sankhara // Littérature française poche

Un couple à la dérive. Une femme qui ne sait plus comment s’en sortir. Alors Hélène part pour 15 jours laissant derrière elle son mari et ses deux enfants. Une rupture pour mettre à distance un quotidien qui la grignote de l’intérieur. Une rupture pour réapprendre à regarder, sentir le monde, et se retrouver elle-même. Sa retraite dans un centre de méditation vipassana, en silence donc, changera à jamais son existence. Parallèlement, Sébastien, son compagnon, se bat avec ce quotidien qui l’épuise. Journaliste, il accueille le monde bien différemment, dans sa violence, son incompréhension. Un roman magnifique sur les rapports que l’on entretient les uns avec les autres, comment notre propre rapport au monde bouleversent nos relations. Frédérique Deghelt joue de sa plume douce et sensible pour nous confronter à nous-même et à nos amours.

Sankhara, Frédérique Deghelt, Babel, 8,90€

Requiem pour une apache // Littérature française poche

Requiem pour une Apache commence comme un murmure, celui qui se cache derrière les murs protecteurs d’un hôtel, le murmure des paumés, de ceux qui vivent à la lisière de la société. Il commence comme un murmure pour se transformer en un cri de révolte qui nous explose les tympans et nous fait frissonner l’échine. « Réveillez-vous » semble nous hurler les personnages. Encore une fois, Gilles Marchand nous comble avec des personnages inoubliables, touchants et bouleversants. Il nous offre en cadeau le son de la révolte qui gronde. Il nous emmène dans son univers fantasque, poétique. Un livre plein d’humanitéS qui s’affrontent et affrontent un ordre établi au profit d’un joyeux feu de joie.

Requiem pour une Apache, Gilles Marchand, Points, 7.90€

Encabanée // Littérature québecoise poche

Marre de la civilisation ? D’une société consumériste et épuisante ? Partez en compagnie d’Anouk, la narratrice de roman, qui claque tout pour vivre face à la nature sauvage et intraitable, dans une petite cabane, loin de tout et de tous (croit-elle). Au fond des grandes forêts canadiennes, en plein hiver, Anouk partage avec humour son expérience et nous offre un bol d’oxygène. Un petit bout d’horizon et d’aurore boréale pour respirer.

Encabanée, Gabrielle Filteau-Chiba, Folio, 7€

Le Livres des Heures // Littérature française

Enfant, Marguerite est déjà fascinée par le travail d’enlumineur de son père et son grand-père. Elle peut passer des heures à les regarder travailler. La couleur surtout l’envoûte, ces pigments que l’on broie inlassablement pour obtenir une teinte pure, lumineuse. Nous sommes au XVème siècle à Paris, et Marguerite rêve de faire un travail d’homme. Le magnifique portrait d’une jeune femme qui par sa passion et son obstination parvient à réaliser ses rêves, sans pour autant se rebeller ni remettre en question sa condition, même quand l’amour s’en mêle…

 

Le livre des heures, Anne Delaflotte Mehdevi, Buchet Chastel, 17,50€

Nature Humaine // Littérature française poche

Serge Joncour croque l’histoire d’une génération née dans les années 1960 et qui s’interroge sur l’avenir. C’est l’histoire d’un jeune homme à l’avenir tout tracé : il reprendra la ferme familiale dans une époque où l’on abandonne progressivement les campagnes pour la ville. Tiraillé entre sa terre, la tradition familiale et son amour pour une jeune allemande assoiffée d’idéal et de voyage, il se perd pour mieux se trouver, sans doute. Nature Humaine, c’est l’histoire de deux mondes qui s’affrontent et se mêlent. On y parle aussi écologie pour lutter contre la bétonisation, le nucléaire, la pollution : des combats qui ont encore de grandes résonances actuelles. Roman d’une époque, Nature Humaine tisse des liens entre hier et aujourd’hui.

Nature Humaine, Serge Joncour, J’ai Lu, 8.90€

Nickel Boys // Littérature américaine poche

Colson Whitehead s’attaque au ségrégationnisme de l’Amérique des années 1960. Elwood Curtis, un garçon talentueux, sage et travailleur, se retrouve par erreur dans l’horreur de la Nickel Academy. Bien loin du redressement et de l’éducation avancés par les autorités, Elwood doit faire face à la violence, la soumission, la torture. Mais on y découvre aussi l’histoire d’une amitié née dans l’ombre et des ténèbres. Colson Whitehead continue son travail contre l’oubli, luttant ainsi contre le racisme. En conteur né, il prend son lecteur par la main et ne la lâche qu’à la résolution finale pour lui dire de ne jamais oublier.

Nickel Boys, Colson Whitehead, LGF, 7.40€

Des voix pour la terre // Poésie

Ce recueil de poésie nous fait entendre les voix qui s’élèvent pour la Terre. Des poète.sse.s de tous les horizons des quatre coins de la Terre poussent un cri d’urgence et d’amour pour la nature, l’environnement et notre place en son sein. C’est dire que la poésie est aussi politique et militante.

Des Voix pour la terre, Collectif, Bruno Doucey, 9€

Brûler Brûler Brûler // Poésie

Oh que oui, ça brûle ! La poésie de Lisette Lombé, slameuse féministe entre autre corde à son arc, décape. Elle n’épargne pas, surtout pas le patriarcat. Elle s’attaque aussi au racisme qui gangrène les relations humaines. Bref, une poésie militante rageuse qui donne l’énergie de se battre.

Brûler brûler, brûler, Lisette Lombé, L’Iconoclaste, 12€

S’En aller // Littérature française

Suite à l’annulation inattendue de son mariage, Carmen donne à sa vie un nouveau cap. Elle abandonne ses vêtements de femme et sa longue chevelure pour des habits de marin et elle embarque sur un chalutier. Sophie d’Aubreby trace un portrait de femme étonnant, un parcours de vie qui nous emmène jusqu’au Sri Lanka et au détour de la Seconde Guerre mondiale durant laquelle Carmen entra en résistance. La question du corps traverse tout le roman, entre le corps corseté des femmes mariées, qui ne leur appartient pas, et le corps soumis aux tiraillements du corps en mouvement dans la danse.

S’en aller, Sophie d’Aubreby, Inculte, 18,90€

Un monde sans rivage // Littérature française poche

COUP DE FOUDRE ! Hélène Gaudy nous raconte les préparatifs et l’aventure d’une expédition, celle de trois suédois qui partirent en ballon pour rejoindre le pôle nord. Ce livre est d’une sensibilité extrême. Les interrogations des explorateurs font échos à nos propres désirs, à nos espoirs que l’on porte haute, jusqu’à l’épuisement. Avec un style magnifique, Hélène Gaudy a su décrire les paysages humains et sauvages, réels ou imaginaires. Un roman d’exploration qui « explore » un territoire, une intimité, des corps, des voies et des mystères. Un très très grand roman !

Un Monde sans rivage, d’Hélène Gaudy, Actes sud, 8,70€