Archives de catégorie : Littérature

La Papillon // Littérature estonienne

Soulevez le rideau rouge du théâtre L’Estonia ! Vous y trouverez de joyeux lurons, toute une famille, celle des comédiens qui rient, qui pleurent, qui vivent et meurent. Avec un humour provoquant digne d’un Figaro, le narrateur raconte une autre époque et un autre milieu où l’on mélange le mensonge (volontairement accepté de la théâtralité) et la réalité. Le tout auréolé d’une atmosphère de légendes slaves. Un hymne à la vie !

Le Papillon, Andrus Kivirähk, Le Tripode, 9€

La Somme de nos folies // Littérature malaisienne

C’est une joyeuse communauté que celle de Lubok Sayong, petit village de Malaisie, perdu dans les collines. La Somme de nos folies  met en scène des personnages un peu bohèmes qui s’aiment sans se le dire. Les personnages de ce roman ont un pouvoir : celui de la parole et des histoires. Shi Li Kow glisse entre les histoires cocasses, des considérations politiques comme les conflits ethniques et les tensions entre le monde rural et la ville. Un roman délicieusement fantasque, joyeux et drôle, une lecture jubilatoire !

La Somme de nos folies, Shi-Li Kow, Zulma, 9.95€

 

Trois nuits dans la vie de Berthe Morisot // Littérature française

Ce court roman nous emporte pour un weekend en plein air, de désirs et de chair, en compagnie de Berthe Morisot et de son mari, Eugène Manet. Nous observons Berthe Morisot prendre son pinceau, se passionner pour un corps nu baigné de lumière, saisir l’instant sur sa toile. Le désir monte de l’érotisme de la peinture. Le corps devient matière picturale, captant les lumières de la campagne environnante. Offrez vous un moment de bonheur, une douce parenthèse avec ce roman d’atmosphère.

Trois nuits dans la vie de Berthe Morisot, Mika Biermann, Anacharsis, 12€

Encabanée // Littérature québecoise

Marre de la civilisation ? D’une société consumériste et épuisante ? Partez en compagnie d’Anouk, la narratrice de roman, qui claque tout pour vivre face à la nature sauvage et intraitable, dans une petite cabane, loin de tout et de tous (croit-elle). Au fond des grandes forêts canadiennes, en plein hiver, Anouk partage avec humour son expérience et nous offre un bol d’oxygène. Un petit bout d’horizon et d’aurore boréale pour respirer.

Encabanée, Gabrielle Filteau-Chiba, Le Mot et le reste, 13€

La Garçonnière // Littérature canadienne

Une amitié, plus qu’une amitié. Un amour, plus qu’un amour, plus fort que tout, obsessionnel et malgré tout impossible. Mara et Hubert se rapprochent, s’aiment, âmes si bien accordées. Mais il y est des amours qui ne peuvent se réaliser. Entre indépendance et obsession, ils se lient, se détachent, s’arrachent. Il y a des amours qui ne meurent pas, malgré la distance. De Montréal à Beyrouth, Mylène Bouchard nous livre un roman d’amour prenant, touchant, tragique aussi. L’Histoire de Mara et Hubert suit le paysage dans une Géographie qui tisse les rues, les avenues, les pistes qui joignent et qui éloignent. Un très beau roman d’amour.

La Garçonnière, Mylène Bouchard, La Peuplade, 19€

L’Arrachée Belle // Littérature française

Dans ce roman, la narratrice brise son quotidien fade et vide et se lance sur les chemins pour un apprentissage spirituel, corporel, philosophique. Il faut tout oublier pour tout reconstruire, pour être enfin, dans cet arrachement violent au quotidien. Petit à petit la nomade se fait chamane. Elle se lance dans une fuite pendant laquelle elle fourage au cœur même de sa bestialité et son moi profond. Elle s’éveille au monde grâce à la renaissance de la conscience de son corps et de ses sensations. Lou Darsan nous plonge dans un roman de l’intériorité et de l’expérience. Dans cette nouvelle posture empirique, le corps devient le vecteur du réel. Un roman-expérience qui vous marquera indéniablement !

L’Arrachée Belle, Lou Darsan, La Contre Allée, 15€

Liv Maria // Littérature française

Ce roman, c’est une levée de soleil derrière la brume. C’est avant tout un roman d’amour : amour de la famille, d’homme, de la liberté. Liv Maria incarne la liberté mais aussi les paradoxes que celle-ci génère dans nos vies. Liv Maria, jeune femme indépendante, sera tour à tour amante, amoureuse, aventurière, entrepreneuse, perdue, fugitive, libre. C’est aussi l’histoire d’un secret, d’une épiphanie amoureuse qui guide toute une vie.  Dans un style fluide, Julia Kerninon dessine le portrait d’une femme étonnante et maîtrise sans conteste l’art du retournement. Un très beau roman.

Liv Maria, Julia Kerninon, L’Iconoclaste, 19€

Les Orageuses // Littérature franco-suisse

Aujourd’hui, le viol est un des crimes les plus mal puni : manque de preuve, abandon des poursuites, soupçon de malhonnêteté… Dans ce roman, un groupe de femmes veut faire cesser cette impunité. Elles ont toutes subi des violences sexuelles, que ce soit au milieu de l’obscurité d’une ruelle ou dans le lit d’un compagnon. Elles ont la rage au cœur et au corps, elles veulent panser des plaies qui ne guériront jamais complètement. Dans Les Orageuses, il y a l’urgence de dire et faire face à un état de fait intolérable. Un texte résolument militant à lire et à faire lire à tous, à nos ados, à nos politiques.

Les Orageuses, Marcia Burnier, Cambourakis, 15€

Mangeterre // Littérature argentine

Mangeterre, on la surnomme aussi la sorcière. De La terre, qu’elle glisse dans sa bouche, elle tire visions, intuitions, elle parle aux morts : le don maudit, d’une gamine paumée parmi les maisons délabrées et les caravanes. L’écriture brute, caillouteuse comme une terre pauvre, attrape le lecteur et l’ensorcelle. Mangeterre la maudite est aussi celle qui vient en aide aux mères désespérées de ne pas voir revenir leurs filles, leurs sœurs, leurs mères. Pour ce premier roman, Dolores Reyes frappe fort et fait mouche.
Mangeterre, Dolores Reyes, L’Observatoire, 20€

Requiem pour une Apache // Littérature française

Requiem pour une Apache commence comme un murmure, celui qui se cache derrière les murs protecteurs d’un hôtel, le murmure des paumés, de ceux qui vivent à la lisière de la société. Il commence comme un murmure pour se transformer en un cri de révolte qui nous explose les tympans et nous fait frissonner l’échine. « Réveillez-vous » semble nous hurler les personnages. Encore une fois, Gilles Marchand nous comble avec des personnages inoubliables, touchants et bouleversants. Il nous offre en cadeau le son de la révolte qui gronde. Il nous emmène dans son univers fantasque, poétique. Un livre plein d’humanitéS qui s’affrontent et affrontent un ordre établi au profit d’un joyeux feu de joie. 

Requiem pour une Apache, Gilles Marchand, Aux Forges de Vulcain, 20€