Archives de l’auteur : Eloïse Boutin

Aïda // BD adulte

Si cette couverture vous a suffisamment attiré pour lire ces mots, on sait déjà que ce livre est fait pour vous ! Cette BD de Sergio Gerasi, complètement démente, pointe du doigt les travers de l’homme moderne. Des travers qu’Aïda, étudiante, va capturer dans son appareil photo. D’abord pour son mémoire qu’elle prépare, mais aussi par devoir. Génial !

Aïda, Sergio Gerasi, Ankama, 18.90€

 

 

Patagonie route 203 // Littérature argentine poche

Une route sans fin, sans horizon. Un homme perdu dans un paysage étrange, aride, hallucinatoire. Au milieu du désert, Parker tombe amoureux d’une femme. Cet amour le conduira dans une errance énigmatique, fantasque souvent et le ballotera dans un paysage qui n’en finit pas. La Patagonie est ici un personnage qui se joue des personnages, grâce à la météo, les illusions, les mirages. Elle perd les personnages pour mieux les envoûter et les capturer. Un excellent roman d’atmosphère, un road-trip fantaisiste qui fera rire grâce à une absurdité bien sérieuse.
Patagonie route 203, Eduardo Fernando Varela, Métailié, 11€

 

 

Le Café suspendu // Littérature française

Comme ce livre fait du bien ! Le narrateur, un romancier français, a élu domicile juste au-dessus du café Nube, dans le vieux Naples. Il nous conte les histoires et nouvelles de ces femmes et hommes qui animent ce lieu, tous liés par le « café sospeso« . Amanda Sthers, par ce recueil de nouvelles qui se coupent et se rejoignent, nous rappelle qu’il existe du romanesque partout où nous voulons bien le voir ! Des histoires drôles pour certaines, détonantes pour d’autres, mais toutes écrites avec la même habilité. Livre rafraîchissant pour la saison !

Le Café suspendu, Amanda Sthers, Grasset, 19€

 

 

Porca Miseria // Littérature française

Un récit autobiographique puissant ! Tonino Benacquista s’y livre et nous guide dans son musée des souvenirs, ainsi qu’il l’appelle. Au travers de ces souvenirs, lui apparaît la dualité entre son amour pour la France et ses origines italiennes auxquelles il sera sans cesse renvoyé. Livre plein de pudeur, où l’on redécouvre une fois encore les travers et les curiosités de l’Homme. C’est aussi un tableau familial dont les figures n’ont de cesse d’évoluer avec notre lecture ! Coup de cœur pour cette histoire, magnifiquement écrite !

Porca miseria, Tonino Benacquista, Gallimard, 17€

 

 

Voyage au bout de l’enfance // Littérature franço-marocaine

Rachid Benzine nous offre un récit très audacieux. Fabien, un enfant profondément attaché à la France et à la poésie, est contraint de suivre ses parents à Raqqah, en Syrie, pour l’Etat Islamique. L’innocence du garçon, narrateur du récit, dénonce et pointe du doigt l’endoctrinement de Daech. Un récit osé, puissant, inspiré de la réalité… Un livre qu’on ne lâche jamais vraiment.

Voyage au bout de l’enfance, Rachid Benzine, Seuil, 13€

 

 

Pam Pam aux pays des merveilles // Fantasy punk

Êtes-vous vraiment prêt pour ce roman ? On répond pour vous : non ! Mais on s’en fout, parce que c’est du punk et si vous étiez prêt pour le punk, alors le punk serait mort. Karim Berrouka et Zariel propose une réécriture d’Alice au pays des merveilles, du point de vue du lapinot. La Lapin avant Alice… ça donnait quoi ? Ça dézingue tout, ça déferle en vous et vous ne pouvait plus le lâcher ! Avec sa morgue habituel, l’auteur nous fait une belle satire de notre société, en nous faisant rire aux éclats.

Pam Pam au pays des Merveilles, Karim Berrouka et Zariel, ActuSF, 20€

 

 

 

Je suis une île // Littérature britannique

Quel roman ! Quel plume ! Quand la tragédie frappe, quand le monde s’effondre autour de vous, que le désespoir n’appelle qu’une lente démission, il ne reste que la terre, celle dans laquelle on puise une force indescriptible, tellurique et qui transcende le temps ; et la mer, cet espace aquatique violent, dont le froid vous envahit à vous laisser exsangue mais vivant. Ce roman, c’est celui de l’intraitable paysage qui vous happe, vous enchaîne à lui. C’est celui d’un monde violent, intolérant, masculin, celui de l’élevage et de la ferme. C’est celui du rejet de l’autre, de l’étranger qui vient bousculer l’ordre immémorial. Et pourtant… La beauté, la lumière, la vie brute et sauvage. Cette histoire nous raconte la vie insulaire d’une femme qui quitte tout pour une place au sein d’un monde qui la rejette et qui est pourtant le seul endroit où elle se sent à sa place. Vous ne sortirez pas indemne de ce roman, avec toute la force d’une île cachée au creux de vous-même, qui respire la lumière brumeuse d’un matin d’hiver basculant dans le printemps.

Je suis une île, Tamsin Calidas, Dalva, 23€

trad. Caroline Bouet

 

 

Maldoror, les enfants de la légende // Roman adolescent

C’est parti pour une aventure fabuleuse au travers des Pays de l’Est ! Anja, qui ne se sépare jamais de son violon, se retrouve traquée par d’étranges personnages. Sur sa route, elle croise Piotr, un jeune garçon très débrouillard, qui doit à tout prix trouver un remède pour sa grand-mère. Embarqués tous deux dans une histoire qui les dépassent, ils feront preuve de beaucoup de courage. Les personnages sont profondément attachants et leurs aventures passionnantes ! Tellement, qu’on ne cesse de trembler pour eux à chaque page. On attend la suite avec impatience.

Maldoror, les enfants de la légende, Philippe Lechermeier, Flammarion jeunesse, 16,90€

 

 

Les dédicaces du marché

 

Durant l’été, L’Embellie met en avant des auteurs locaux en leur proposant d’aller à la rencontre des lecteurs. Venez échanger avec eux après votre marché !
Elles se déroulent sur la terrasse de l’Embellie les mardis ou vendredis, de 10h à 13h.

Vendredi 19 août :

Thérèse Boisdron, La Flamboyante, La Part Commune 14€

Victoire Le Bollec, armatrice à Binic, vit au rythme de la Grande pêche à la voile. A l’aube de la cinquantaine, les questions se bousculent : sur la place échue, la place voulue, la solitude, la violence du désir. Une étape dans sa vie de femme, de mère et d’amante. L’avenir incertain de la pêche va la contraindre à prendre des décisions. La poésie de cette écriture vive et limpide, la puissance d’évocation fine des lieux, des sentiments, des personnages (dont la mer n’est pas le moindre) font de ce premier roman un cadeau magnifique d’accomplissement et de sérénité.

Nantaise d’origine, Thérèse Boisdron a vécu près des bords de l’Erdre, de la Loire et de la mer. Elle aime naviguer. L’univers maritime imprègne l’ensemble de son œuvre. Après un recueil de poésie « Acre de lune », la participation à plusieurs recueils collectifs de nouvelles et lauréate de plusieurs concours de nouvelles, l’auteure signe ici son premier roman.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vendredi 26 août :
Fabienne Billon et Tonitorfer, Le vieux vélo vert de Monsieur Eugène, Pierre de plumes, 19€

Un immense coup de cœur pour cet album, sa maisonnette d’édition, son texte et son illustration. L’Ours enfourche le vieux vélo vert de Monsieur Eugène. C’est parti pour l’aventure ! Mais vers quelle destination ? Notre ours semble être en quête de quelque chose, sans savoir quoi. Et c’est dans la rencontre avec la fée qu’il trouvera peut-être un bout de sa destinée. Ce très bel album plein de gaîté, de couleurs pepsis, vous touchera et vous invitera à parcourir le sentier amoureux. Une petite merveille !

 

 

Normal people // littérature irlandaise poche

Les belles histoires d’amour ne sont pas si courantes, alors profitons-en ! Connell est un garçon populaire au lycée, Marianne une jeune fille solitaire. Ils connaitront pourtant ensemble leur premier amour. Puis vient l’université, les personnalités changent. Au fil des mois, des années, leurs vies se croisent et se décroisent. Entre amitié profonde, amour et souffrance, ils incarnent toutes les incertitudes d’une génération qui se cherche et se construit. Une histoire d’amour à la fois singulière et universelle, quand deux destins semblent liés envers et contre tout.

Normal People, Sally Rooney, Points, 7.90€