Archives de l’auteur : Eloïse Boutin

Voilà l’Automne // Tout-carton

Après Voilà le printemps, le nouvel album de Pauline Kalioujny offre une pause douceur aux tout.e.s petit.e.s et à leur parents. Tous les petits plaisirs de l’automne sont représentés dans la chaleur des tons de cette saison : laine du pull que l’on sort du placard, le ramassage des marrons et des châtaignes, la soupe chaude de potiron… Mmmmh ! A partir d’un an.

Voilà l’automne, Pauline Kalioujny, Seuil jeunesse, 10.90€

Rock’n’Roll // Tout-carton

ça rock, ça bouge, ça déménage chez les filles ! Chaque objet se transforme en instrument : le biberon devient micro, le mouchoir se transforme en trompette et le livre en accordéon. En voilà une belle bande de rockeuses ! A partir d’un an.

Rock’n’Roll, Julien Castanié, Talents Hauts, 11,90€

 

 

Présentation de la rentrée littéraire // Samedi 02 octobre à 18h30 à La Bernitude

SAMEDI 02 OCTOBRE à 18h30 à La Bernitude – sur réservation

 
Alors que la rentrée littéraire bat son plein, nous vous proposons une présentation de leurs coups de cœur et des livres à ne pas manquer pour s’y retrouver parmi les quelques 521 ouvrages sortis. Nous avons hâte de rencontrer les lecteurs durant cette soirée devenue incontournable dans le programme d’animations de la librairie. Et cette année, L’Embellie a prévu une surprise qui sera révélée lors de cette soirée. Rendez-vous donc le samedi 02 octobre à 18h30 à La Bernitude !

 

 

Et n’oubliez pas de réserver votre place soit par mail soit par téléphone :

contact@embellie.org ou 02.40.82.48.04

 

 

 

 

 

 

Les sélections du Prix des Petits Lecteurs // 7e édition

C’est la rentrée ! Et c’est aussi la rentrée pour le Prix des Petits Lecteurs du bord de mer !

 

Le Prix des Petits Lecteurs du bord de mer rassemble une dizaine de partenaires qui organisent de nombreuses animations tout au long de l’année. Ecoles, bibliothèques et médiathèques accueillent une sélection d’albums jeunesse pour les faire découvrir aux petits lecteurs. Cette année, les albums auront pour fil conducteur l’écologie et la biodiversité

Et pour cette 7e édition, il y aura deux catégories pour les petits lecteurs. Découvrez ces deux sélections !

 

Je parle comme une rivière // Album

Une petite pépite à découvrir au rayon jeunesse ! Quel album magnifique ! Avec une sensibilité extrême, Jordan Scott et Sydney Smith créent un tourbillon de sensations. C’est l’orage de l’enfant qui n’arrive pas à communiquer, dont le rapport au monde devient solitaire car il n’arrive pas à le partager, mais aussi la douceur et l’amour du père qui donne à l’enfant l’image qui lui permettra la construction d’une identité. Et la nature, magnifiquement représentée, qui l’enveloppe, lui donne la possibilité d’être. Un album remarquable !

Je parle comme une rivière, Jordan Scott et Sydney Smith, Didier Jeunesse, 14.90€

Amitiés // Album jeunesse

C’est un hymne aux petits moments joyeux de la vie. Mais il aborde aussi le perte d’un.e ami.e, un sujet peu abordé en littérature jeunesse. Il nous montre une amitié qui se délite comme cela arrive souvent dans l’enfance. Avec douceur, mais sans cacher la tristesse de la situation, sans minimiser la peine de l’enfant, Charlotte Zolotov et Benjamin Chaud nous offrent un bel album sur l’amitié et les relations humaines. Il permettra certainement aux parents d’aborder le sujet avec l’enfant qui vit cette perte, souvent vécue comme douloureuse. Je pense qu’il serait un excellent support pour montrer l’éclaircie et accepter la perte. Avec une très belle sensibilité, l’autrice et l’illustrateur de ce merveilleux album nous racontent l’enfance, ses joies et ses tracas. Un  beau coup de cœur !

Amitiés, Charlotte Zolotov et Benjamin Chaud, Little Urban, 14.50€

L’anarchiste qui s’appelait comme moi // Littérature espagnole

Découvrez le destin exceptionnel d’un personnage picaresque qui vous fera rire, qui vous fera trembler, qui raconte grâce à son existence tout un pan de l’histoire espagnole. Pablo Martin Sanchez est un anarchiste qui participa aux nombreuses révoltes qui secouèrent L’Espagne et ébranlèrent la dictature de Primo de Rivera. Ce roman nous raconte son histoire, de son enfance à sa lutte pour la liberté. Les pages de ce roman contiennent tout l’espoir des utopies du début du XXe siècle. Mais avant d’être un roman politique, c’est avant tout un roman d’aventures, plein de péripéties : l’amour contrarié, l’amitié profonde,  les risques de la lutte, les choix d’un homme ordinaire au destin romanesque. L’auteur (qui porte le même nom que son héros) pose sur son personnage un regard facétieux, nous rendant cet anarchiste particulièrement attachant. Un roman passionnant, qui emporte dès la première page.

L’Anarchiste qui s’appelait comme moi, Pablo Martin Sanchez, La Contre Allée et Zulma, 23.90€

Tableau final de l’amour // Littérature québecoise

Dans ce roman, Larry Tremblay nous invite à visiter l’antichambre de la création de Bacon et de son histoire d’amour brûlante avec un homme qui fut sa muse et sa souffrance.  Quel texte ! Il y a la fureur, la vitalité, le chaos. Il agit sur nous comme le flux et le reflux de la marée, comme une vague qui emporte tout. Il y a une tension permanente entre Bacon et le monde, entre lui et l’autre, entre le peintre et le corps. Il y a quelque chose qui a trait à la possession : possession des corps, de l’identité comme la confiscation d’un être par le peintre qui le représente. Mais c’est aussi une possession du lecteur, comme pris en otage qui ne sait plus, ne peut plus penser. Il ne peut que ressentir. Il n’y a plus de rationalité possible, que de la sensibilité, pas à fleur de peau, mais la chair à vif. On y retrouve des accents du Théâtre de le Cruauté d’ Antonin Artaud, de la souffrance transfigurée par l’art, que ce soit la peinture de Bacon ou celle de l’écriture de Larry Tremblay elle-même. C’est un texte qui s’infuse dans les veines et qui vient hurler à nos oreilles le chamboulement de la représentation. Un immense coup de cœur !

Tableau final de l’amour, Larry Tremblay, La Peuplade, 18€

Climax // Littérature française

Noah revient dans son village au nord de la Norvège pour contrôler une plateforme pétrolière après un accident. Ses amis d’enfance y vivent toujours, Anå son ancien amour, Anders devenu glaciologue, Knut qui vit en autarcie… Chacun va voir sa vie ébranlée dans les semaines qui suivent l’accident. Un roman d’aventure captivant qui mêle légende nordique, jeux de rôle et catastrophe climatique. Quand la réalité rattrape la fiction, que l’avenir de notre planète se joue en un lancé de dés… Magistral.

Climax, Thomas B. Reverdy, Flammarion, 20€

Dédicace Bernard Glotin // Mardi 17 août de 9h30 à 13h

 

Bernard Glotin revient sur notre terrasse pour vous dédicacer son dernier roman policier Les Remparts de la colère publié aux éditions Palémon.

 

Dans ce polar, il nous emmène au cœur de la cité médiévale pour une enquête qui a du chien !
Résumé : En plein cœur d’un été touristique et caniculaire, la cité médiévale de Guérande est le théâtre de meurtres aussi spectaculaires qu’inexplicables. Chargé de l’enquête, le capitaine Axel Lourisse, entouré de ses lieutenants Froissard, Ormancey et Brunelière, enchaîne les échecs et a toujours un temps de retard sur les événements. Il doit également subir la pression de sa commandant, Nahia Etchegaray, une basque intransigeante, ainsi que celle des médias. Parmi ces journalistes attirés par le sensationnel, une sulfureuse blogueuse, Adeline Langèle, prête à tout pour obtenir l’exclusivité d’une information. Capitaine « old school », divorcé, père de jumelles adolescentes, Axel Lourisse n’imagine pas que cette enquête s’avérera être la plus improbable de sa carrière. Et si la solution se trouvait dans le regard de Tosca, une chienne impliquée malgré elle dans les méandres d’un été hors du commun ? Et si l’épilogue de cette énigme se trouvait là, tout près, sous les yeux de Lourisse, et qu’elle lui échappait ?

 

Bernard Glotin a été journaliste pendant plus de 10 ans pour des quotidiens régionaux (Ouest-France, Presse-Océan, La Voix du nord), rédacteur en chef d’un magazine territorial à Saint-Nazaire. Il s’est tourné depuis plusieurs années vers une écriture plus personnelle. À 51 ans, « Les remparts de la colère » est son premier roman. Il est également un grand amoureux de la race canine, plus particulièrement de son chien Tosca qui est au cœur de ce
roman. Il vit aujourd’hui en sud-Loire, près de Pornic.

 

Rendez-vous mardi 17 août de 9h30 à 13h sur la terrasse de L’Embellie.