Archives de l’auteur : Eloïse Boutin

Manifesto // Littérature française

Manifesto valse avec la mort. Et la mort valse avec l’art. Leonor de Recondo raconte les derniers instants de son père, s’essoufflant petit à petit après une longue maladie. Ce texte est d’une grande beauté. Il s’en dégage une tendresse émouvante, une volonté de voir la vie comme elle est, de rendre compte d’une vie, moments après moments, comme les souvenirs remontent à la surface de la mémoire. Il y a une certaine lucidité face à la vie qui s’échappe. C’est, incontestablement, un livre d’amour qu’offre à lire Leonor de Recondo, amour qui est le prolongement d’une vie.

Manifesto, Leonor de Recondo, Sabine Wespieser, 18€

La Nuit de la Lecture // Le Torticolis de la Lune

 

 

 

L’Embellie fête La Nuit de la Lecture. Pour ce bel événement, nous vous invitons, petits et grands, à venir écouter des contes au son de l’accordéon. A la nuit tombée, l’accordéon va résonné et la voix de Laura Moreau, conteuse et musicienne, va vous enchanter avec ses histoires de sorcières et de lune. Une belle rencontre pour réchauffer une longue soirée d’hiver !

 

Le torticolis de la lune est un spectacle de 45 minutes qui met en scène des contes sur la lune accompagnés de morceaux d’accordéon. Une lecture musicale qui vous donnera envie d’aller regarder le ciel avant de vous coucher, de plonger dans la nuit en ayant des points de repères comme la lune, de découvrir la bienveillance du monde nocturne et de faire de beaux rêves ! Un spectacle à destination des enfants et de leurs parents.

 

Les contes sont tirés du recueil bilingue français-anglais Le torticolis de la lune, écrit par Laura Moreau, illustré par Cathy Pupin et traduit en anglais par Danielle Moreau. Le recueil de contes sera en vente sur place.

 

Rendez-vous Samedi 19 janvier à 18h30.

Gratuit, sur réservation.

 

 

Bonne année 2019 !

Toute l’équipe de l’Embellie vous souhaite une belle année 2019 ! Qu’elle soit riche en lecture, découverte littéraire et partage  autour des livres !

 

 

 

 

En Janvier, la librairie reste ouverte aux horaires habituels. Simon et Eloïse prennent des vacances bien méritées et vous retrouveront début février. Julie sera là pour vous conseiller et vous accueillir.

 

La librairie ne sera fermée que les dimanches 20, 27 janvier et 03 février.

Sans lendemain // Polar

Sans lendemain est une histoire de désirs et d’interdits. Jake Hinkson signe un roman noir où le désir se heurte à la morale et à la loi. Il brosse un portrait cruel de l’Arkansas des années 50-60 dans lequel les femmes sont bridées, reléguées aux seconds rôles. On s’accroche à ce récit. On suit l’héroïne avec suspens. Et on se laisse aller, comme elle, aux événements qui semblent inéluctables.

Sans lendemainJake Hinkson, Gallmeister, 8,40€

Café lecture // Vendredi 15 février à 19h

Des livres, un thé bien chaud, et surtout des discussions passionnées autour de vos lectures ! Nous partirons sur les traces de l’enfance et de l’adolescence, en route vers l’âge adulte.

 
Rendez-vous vendredi 15 février à 19h.

 
Gratuit, sur réservation.

 

 

 

  • Le dernier fleuve, d’Hélène Frappat, Actes sud, 20€

À travers l’épopée de deux jeunes frères solitaires aux origines mystérieuses, enfants sauvages littéralement surgis du paysage, et dans les plis d’un puissant et fantasmatique fleuve de fin du monde, une variation intemporelle autour d’«Huckleberry Finn». Une fugue initiatique qui échappe à tous les genres qui l’irriguent : roman d’aventures, récit d’avant la nuit, fable écologique, parabole quasi-biblique, cauchemar fantastique… Un retour à l’innocence de la narration. L’enfance de l’art.

 

  • Âpre cœur, de Jenny Zhang, Editions Picquier, 22€

Elles ont 7 ou 9 ans à New York. Elles partagent des lits à punaises et des parents chinois qui luttent chaque jour pour les nourrir, leur payer l’école et les faire grandir dans le rêve américain. C’est leurs voix qui nous parlent, spontanées, crues, bouleversantes, elles racontent une enfance dans les marges, le racisme et la violence quotidienne, et l’amour immense des parents qui les protège et les étouffe. C’est ainsi qu’elles apprennent à sortir de l’enfance avec une audace et une soif de vivre qui éclatent à chaque page.

 

 

  • Sans Silke, de Michel Layaz, Editions Zoe, 16€

Silke, 19 ans, se retrouve préceptrice de la petite Ludivine dans une maison de maître en pleine nature. Embrasser les arbres, apprendre à voler comme les oiseaux, dormir à la belle étoile… neuf mois durant, toutes deux vivront côte à côte dans un monde onirique, en marge des parents de Ludivine, absorbés par leur relation exclusive. On retrouve dans ce texte la fascination de Layaz pour l’enfance et sa mystérieuse innocence.

 

 

  • La vie des elfes, de Muriel Barbery, Folio, 7,90€

La vie des elfes raconte l’histoire de deux fillettes aux pouvoirs surnaturels, liées par une destinée commune. Elles ne se connaissent pas, et pourtant chacune, par des biais différents, est en contact avec le monde des elfes – monde de l’art, de l’invention, du mystère, mais aussi de l’osmose avec la nature, qui procure à la vie des hommes sa profondeur et sa beauté. Maria, la petite bourguignonne, peut parler aux arbres et aux animaux, et semble semer bonheur et prospérité sur son chemin. De son côté, Clara vit à Rome afin de développer son don pour la musique, qui lui permet de lire autant les partitions que les âmes. Mais une grave menace pèse sur l’espèce humaine. Mais que peut l’innocence de l’enfance contre l’avidité des puissants ?

 

 

  • Jeu Blanc, de Richard Wagamese, 10/18, 7,50€

Cloîtré dans un centre de désintoxication, Saul Indian Horse a décidé de raconter son histoire : son enfance au coeur du Canada, rythmée par les légendes ojibwées, la récolte du riz et la pêche ; son exil à huit ans avec sa grand-mère, suite à un hiver particulièrement dur ; son adolescence, passée dans un internat où des Blancs se sont efforcés d’effacer en lui toute trace d’indianité. C’est pourtant au coeur de cet enfer que Saul trouve son salut, grâce au hockey sur glace. Mais c’est sans compter le racisme qui règne dans le Canada des années 1970, même au sein du sport national.

 

 

  • Summer, de Monica Sabolo, Le Livre de Poche, 7,40€

Lors d’un pique-nique au bord du lac Léman, Summer Wassner, dix-neuf ans, disparaît. Elle laisse une dernière image : celle d’une jeune fille blonde courant dans les fougères, short en jean, longues jambes nues. Vingt-cinq ans ont passé. Son frère cadet Benjamin est submergé par le souvenir. Summer surgit dans ses rêves, spectrale et gracieuse, et réveille les secrets d’une famille figée dans le silence et les apparences. Comment vit-on avec les fantômes ?

 

Petite Pousse // Album

Un magnifique album sur la naissance ! C’est le parcours d’un petit devenir, qui se forme, qui grandit en même temps que l’amour de ses parents. Jusqu’à ce qu’il soit ! Il vit ! Les dessins tout en rondeur, et aux couleurs poétiques de Popy Matigot répondent au texte doux et plein d’amour de Sandra Le Guen. Toutes deux ancrent l’avenir dans le présent, les possibilités futures dans l’instant amoureux. Un grand coup de cœur !

Petite Pousse, Sandra Le Guen et Popy Matigot, Sarbacane, 17,50€

Les lutines et lutins de noël vous attendent !

Les lutines et lutins de noël sont dans les starting blocks ! Ils sont prêts à vous accueillir pour vous conseiller, emballer vos cadeaux, vous trouver la pépite à mettre sous le sapin pour votre grand-mère, votre oncle ou votre cousine ! Et ce 7j/7 à partir du mardi 11 décembre aux horaires habituelles : de 10h à 13h puis de 14h30 à 19h. Retrouvez aussi la boutique de noël, et des nouveautés pour cette fin d’année 2018.

 

La boutique de Noël est de retour. L’Embellie et Des fleurs dans la cuisine s’associent cette année encore pour vous proposer un étage entier de décoration, de jeux, de vaisselle ! N’hésitez pas à monter découvrir ces trésors ! Cette boutique est située sur la mezzanine de la librairie.

 

 

 

Cette année, nous innovons pour vos paquets cadeaux : fini le papier à usage unique, nous pouvons emballer vos cadeaux avec de jolis tissus réutilisables. Des paquets originaux et écolos ! N’hésitez pas à nous les demandez, c’est aussi rapide à faire qu’un paquet classique, et il y a plusieurs choix de tissus. Et en plus, on glisse à l’intérieur l’explication du pliage ! Participation pour le tissu d »un euro par paquet.

 

 

Encore une nouveauté cette année : nous vous proposons des box cadeaux. Le principe ? Offrez un abonnement mensuel : la personne aura chaque mois un coffret contenant un livre de poche, coup de cœur des libraires, et d’autres petits cadeaux. C’est vous qui choisissez la durée, et le prix est de 12€ par mois. Pour la livraison, soit la personne vient chercher sa box à la librairie, soit nous livrons sur le Pays de Retz (3€), soit nous expédions par la Poste (7€). Vous pouvez également choisir d’offrir un chèque cadeau du montant de votre choix pour être sûr de faire plaisir !

 

Nous vous souhaitons de joyeuses fêtes !

Café-lecture // Vendredi 14 décembre à 19h

Appartenir à la terre

 

 

Des livres, un thé bien chaud, et surtout des discussions passionnées autour de vos lectures ! Nous vous donnons rendez-vous autour d’un thème : “Appartenir à la terre”. Ce thème interroge notre rapport à l’écologie et à la planète terre mais également à l’appartenance culturelle ou familial à un territoire.
Rendez-vous vendredi 14 décembre à 19h.
Gratuit, sur réservation.

 

 

  • Ecotopia, d’Ernest Callenbach, Éditions Rue de l’échiquier, 19€
    Trois États de la côte ouest des États-Unis décident de faire sécession et de construire, dans un isolement total, une société écologique radicale baptisée Écotopia. Vingt ans après, l’heure est à la reprise des liaisons diplomatiques entre les deux pays. Écotopia ouvre ses frontières à un journaliste américain. Au fil de ses articles envoyés au Times-Post , William Weston décrit tous les aspects de la société écotopienne. Quant à son journal intime, il révèle le parcours initiatique qui est le sien ; d’abord sceptique, voire cynique, William Weston vit une profonde transformation intérieure.

 

  • Les Jours de silence, de Phillip Lewis, Belfond, 22€
    Henry Aster s’était fait une promesse : ne jamais remettre les pieds à Old Buckram, son village natal perdu dans la vallée des Barrowfields, lui, l’amoureux des livres, l’apprenti écrivain. Pourtant, ses pas le reconduisent inexplicablement vers le foyer familial et vers sa mère vieillissante… Pour installer sa famille, Henry jette son dévolu sur une demeure fascinante, toute de verre et d’acier, que l’on prétend affligée d’une terrible malédiction, où il semble trouver le lieu rêver pour écrire le grand roman de sa vie. Mais le jour où sa mère disparaît, Henry plonge dans un puits sans fond de chagrin. Déstabilisé devant la figure paternelle ébranlée, Henry Junior, son fils, se met en quête de tous les stratagèmes possibles pour réveiller l’âme révolutionnaire de son père, prisonnier de la demeure familial.

 

  • Dans la forêt, de Jean Hegland, Éditions Gallmeister, 9,90€
    Nell et Eva, dix-sept et dix-huit ans, vivent depuis toujours dans leur maison familiale, au coeur de la forêt. Quand la civilisation s’effondre et que leurs parents disparaissent, elles demeurent seules, bien décidées à survivre. Il leur reste, toujours présentes, leurs passions de la danse et de la lecture, mais face à l’inconnu, il va falloir apprendre à grandir autrement, à se battre et à faire confiance à la forêt qui les entoure, remplie d’inépuisables richesses.

 

  • La Vallée seule, d’André Bucher, Le mot et le reste, 8,90€
    Tout commence aux premières heures de l’hiver, quand la vallée revêt son manteau de neige, cristallisant les formes, les sons et la vie elle-même. Ici, rien ne se décide sans l’accord tacite de la Nature qui impose, non sans magie, ses règles et ses caprices. Dans ce décor, des histoires et des vies se font et se défont au rythme des saisons. Tous les personnages sont intimement liés au milieu qui les entoure, comme au vieux cerf, animal mythique symbolisant la relation que chacun entretient avec la vallée.

 

  • Avant que naisse la forêt, de Jerôme Chantreau, Pocket, 6,95€
    Elle vivait là. Seule. Au milieu des bois. Libre ou prisonnière ? Sa mère. Sa mère dont les cendres reposent désormais dans une urne, entre ses mains. Mais Albert ne peut se résoudre à partir. Reprendre sa vie parisienne, loin de cette maison, de cette forêt, de la Mayenne où il prend ses racines. Les voix du passé l’obsèdent et l’ensauvagent.

 

  • Sanderling, Anne Delaflotte Mehdevi, Gaïa Éditions, 12€
    En voyage dans les étendues du Grand Nord, Landry s’attarde. Ses collègues paysans sont déjà rentrés et ont repris le rythme des cultures. À part la terre, rien n’attend Landry au pays. Et la terre, qu’attend-elle de lui ? Lorsqu’il rentre au bercail, c’est avec des envies de changement. Mais un nuage de cendres s’épaissit dans le ciel, annonciateur de bouleversements bien plus grands, pour l’homme comme pour le sanderling, un oiseau migrateur que Landry guette comme on espère le retour des saisons.

 

Rencontre avec Marie Sabine Roger // Vendredi 7 décembre à 19h30

Venez découvrir la romancière, à la plume détonante et singulière, Marie Sabine Roger ! Nous parlerons de son nouveau roman « Les Bracassées », un roman drôle, plein d’humanité et d’amitié qui raconte la rencontre entre deux femmes marginales, qui tentent tant bien que mal de vivre leur différence.

 

 

« Fleur et Harmonie : les prénoms des deux héroïnes du roman de Marie-Sabine Roger sont, disons… un peu trompeurs. Car Fleur, âgée de 76 ans, est une dame obèse et phobique sociale. Et Harmonie, 26 ans, est atteinte du syndrome de Gilles de la Tourette. En clair, son langage est ordurier et elle ne peut retenir des gestes amples et violents. Bientôt rejointes par une bande de « bras cassés » émouvants et drôles, elles vont nous entraîner dans une série d’aventures. Ce roman profondément humaniste donne une vision positive de la différence, refusant le regard excluant et prônant la chaleur du collectif.  »

 

 

 

En raison de coupures internet très régulières, il est possible que vous ne parveniez pas à nous joindre par téléphone. Le problème pouvant encore durer plusieurs jours, n’hésitez pas à nous contacter par mail si le téléphone ne fonctionne pas : contact@embellie.org

Toutes nos excuses pour le désagrément occasionné.